14 transitaires internationaux sanctionnés pour entente


La Commission européenne a infligé mercredi 28 mars des amendes pour un montant total de 169 millions d'euros à quatorze groupes internationaux dans quatre affaires distinctes, pour des ententes concernant les services de transit aérien international.


© Kuehne+Nagel
© Kuehne+Nagel
Bruxelles a mis à l'amende quatorze transitaires et commissionnaires de transport aérien internationaux et intégrateurs pour entente. Le total des amendes s'élève à 169 millions d'euros. La plus grosse amende, de plus de 53,7 millions d'euros, a été infligée à la société suisse Kuehne+Nagel. La britannique Schenker est également concernée. Cette dernière, impliquée en son nom propre et à travers sa filiale BAX Global, a bénéficié d'une réduction de son amende (à 34,9 millions d'euros en tout) pour avoir collaboré avec les autorités au cours de l'enquête. De son côté, Deutsche Post, qui a participé à ces ententes à travers ses filiales DHL et Exel, a bénéficié d'une immunité total d'amendes "étant donné qu'elle a été la première à révéler leur existence à la Commission", a-t-on indiqué à Bruxelles. Hormis Kuehne+Nagel, les grosses amendes ont été reçues par Panalpina (46,4 millions d'euros), Ceva, dont l'amende a été réduite à 11,5 millions et UPS (9,7 millions). Agility (5 millions) et Yusen Shenda (319.000 euros) sont les deux derniers groupes à avoir bénéficié d'une réduction de leur amende pour collaboration. Les six autres sociétés sanctionnées sont Hellman (4,3 millions d'euros), Expeditors (4,1 millions), UTi Worldwide (3,1 millions), Toll Global Forwarding (2,9 millions), Nippon Express (812.000 euros), Kintetsu World Express (623.000 euros) et DSV (379.000 euros).

«Entente sur des surtaxes et des mécanismes de tarification»


Les compagnies en question se sont entendues entre 2002 et 2007 sur des surtaxes et des mécanismes de tarification concernant d'importantes routes commerciales, notamment entre l'Europe et les États-Unis et Hong Kong et l'Europe, explique la Commission. Dans une des ententes, les participants organisaient leurs contacts dans le cadre d'un "club de jardinage". Ils "avaient des noms de code utilisant des noms de légumes pour se référer les uns aux autres lorsqu'ils fixaient les prix", a expliqué le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia. "De nombreux consommateurs individuels ont souffert" de ces ententes, a souligné M. Almunia, qui a dénoncé "l'impôt dissimulé que les ententes font peser sur notre économie". "Nous allons continuer de lutter contre les cartels, qui sont notre priorité numéro un", a souligné M. Almunia.

Kuehne+Nagel veut faire appel

Le jour même, Kuehne+Nagel a indiqué qu'elle envisageait de faire appel devant les tribunaux européens. "Nous pensons que la Commission européenne n'a pas correctement enquêté sur les faits et la participation de Kuehne+Nagel" dans cette affaire, et "qu'elle en a tiré des conclusions incorrectes sur le plan des faits et du droit", a indiqué Kuehne+Nagel. En outre, ajoute la société suisse, la Commission européenne n'a pas tenu compte de "la coopération compréhensive de Kuehne+Nagel, tout au long de l'enquête". En conséquence, la société suisse envisage de faire appel de cette sanction devant les tribunaux européens.

Franck André avec AFP

Jeudi 29 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse