18 md EUR pour dynamiser le Grand Paris


Très attendu, le rapport du Commissariat général pour le développement de la vallée de la Seine remis au Premier ministre le 15 février, vient d’être dévoilé par son auteur, Antoine Rufenacht.


© GPMR
© GPMR
«Il s’agit d’une cause nationale, d’un enjeu majeur pour la France». C’est en ces termes qu’Antoine Rufenacht, commissaire général au développement de la vallée de la Seine, a présenté son rapport qui, en 99 pages, plante le décor de ce qui doit faire du Grand Paris une ville-monde. Parmi les investissements présentés comme «socle incontournable au lancement d’un aménagement et d’un développement nouveaux de la vallée de la Seine», figure la ligne ferroviaire nouvelle Paris-Normandie, «acte fondateur de l’entreprise dans son ensemble». Dans le même ordre d’idée, l’amélioration des lignes de fret permettrait de développer l’acheminement des marchandises par le ferroviaire et le fluvial et «de se préparer à la concurrence du canal Seine Nord Europe». L’achèvement de l’A104 lié à la construction du port d’Achères et la liaison entre les autoroutes A28 et A13 avec le contournement Est de Rouen demeurent également des passages obligés, au même titre que l’accès direct fluvio-maritime vers Port 2000 au Havre. Une première approche conduit à chiffrer à 18 milliards d’euros la réalisation de ces équipements majeurs.

Fusion des ports

Le rapport, qui encourage par ailleurs des coopérations avec les ports de Cherbourg, Caen et Dieppe, préconise la fusion des ports du Havre, Rouen et Paris, jugeant le GIE (Haropa) – créé en janvier par les trois ports de Seine – «comme une avancée nécessaire» mais probablement insuffisante.

«Coopérations avec les ports de Cherbourg, Caen et Dieppe»


Pour placer ces projets sur les rails, Antoine Rufenacht envisage une gouvernance reposant sur une assemblée composée de représentants de l’État, de collectivités et du pouvoir économique. Cette conférence, qui «devrait être institutionnalisée dans les délais les plus brefs», confierait la mise en œuvre des actions à un commissariat placé sous l’autorité du Premier ministre.
Un dernier point, celui des échéances électorales, n’a pas manqué d’être soulevé. Confiant, le commissaire général a affirmé que, «quel que soit le gouvernement mis en place, il prendra en considération ce dossier et fera en sorte qu’il avance vite».

Marie Héron

Lundi 27 Février 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse