2.500 avions neufs pour le Moyen-Orient d'ici 2034


Airbus estime à quelque 2.500 appareils la demande d'avions neufs au Moyen-Orient au cours des vingt prochaines années, pour une valeur de 590 milliards de dollars, a annoncé l'avionneur à l'occasion du salon aéronautique de Dubaï.


Trois compagnies se sont imposées comme des poids lourds du transport aérien mondial, Emirates, Qatar Airways et Etihad © Airbus
Trois compagnies se sont imposées comme des poids lourds du transport aérien mondial, Emirates, Qatar Airways et Etihad © Airbus
"Au cours des vingt prochaines années (2015-2034), le trafic aérien au Moyen-Orient connaîtra une croissance de 6 %, bien supérieure à la moyenne mondiale estimée à 4,6 %", indique Airbus dans ses prévisions globales de marché (GMF - Global Market Forecast). "En raison de ce facteur, il sera nécessaire d'acquérir près de 2.460 avions passagers et cargo neufs, d'une valeur de 590 milliards de dollars", précise-t-il. Selon l'avionneur européen, "sur ce total, 1.890 appareils répondront aux besoins de croissance et 570 remplaceront les appareils vieillissants." Par ailleurs, estime-t-il, "la flotte d'avions passagers et cargo du Moyen-Orient sera quasiment multipliée par trois (d'ici 2034), passant de quelque 1.100 en 2015 à plus de 2.950" au total, avions neufs compris.
Son concurrent Boeing estime lui que la demande de nouveaux avions au Moyen-Orient sera de 3.180 appareils au cours des vingt prochaines années, pour une valeur de 730 milliards de dollars, selon ses prévisions à vingt ans publiées la semaine dernière.
Airbus relève qu'"au cours de la dernière décennie, le nombre de vols au départ, à destination ou au sein-même du Moyen-Orient a été multiplié par quatre, ce qui a valu à la région le titre de nouvelle plaque tournante de l'aviation".

Un hub naturel

Trois compagnies se sont imposées comme des poids lourds du transport aérien mondial, Emirates, Qatar Airways et Etihad, qui ont fondé leur croissance sur la position géographique de "hub naturel" des pays du Golfe pour des vols long-courriers. "Ce développement impressionnant du Moyen-Orient en tant que plaque tournante de l'aviation mondiale est dû en grande partie aux gros porteurs", a déclaré John Leahy, directeur commercial d'Airbus. "Le nombre de vols régionaux et intérieurs, utilisant nos monocouloirs, est également en pleine croissance", a-t-il ajouté. "Les économies émergentes, où les populations aspirent de plus en plus à rejoindre les classes moyennes, continueront à être un puissant catalyseur en faveur du développement du trafic aérien". Airbus relève ainsi que "la région aura besoin de quelque 1.570 gros porteurs pour répondre à la demande."

"Nouvelle plaque tournante de l'aviation"


Pour le moyen-courrier, "la croissance du trafic intérieur et interrégional ne cesse d'augmenter" et se situera autour de 6 %, selon Airbus. Le Moyen-Orient nécessitera 890 monocouloirs supplémentaires d'ici 2034 en raison de l'urbanisation, de la hausse du nombre de "mega cities" (passant de quatre à neuf) et du doublement de la propension à voyager à des fins professionnelles ou touristiques.
Selon les prévisions globales de marché d'Airbus, le trafic passagers global connaîtra au cours des vingt prochaines années (2015-2034) une croissance moyenne de 4,6 % par an, ce qui se traduira par un besoin de quelque 32.600 avions neufs (31.800 avions passagers d'une capacité d'au moins 100 sièges, et 800 avions cargo), d'une valeur de 4.700 milliards de dollars. D'ici 2034, les flottes d'avions passagers et cargo feront plus que doubler, passant des 19.000 appareils actuels à 38.500. Quelque 13.100 avions passagers et cargo moins économes en carburant seront retirés du service. Le Dubai Air Show s'est ouvert dimanche 8 novembre et a pris fin jeudi 12 novembre.

AFP

Vendredi 13 Novembre 2015



Lu 191 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse