2 md USD de pertes pour les compagnies aériennes indiennes


Les compagnies aériennes indiennes devraient essuyer une perte combinée de quelque 100 milliards de roupies (1,9 md USD) au cours de l'année fiscale 2011-2012, a indiqué le ministre indien de l'Aviation, Ajit Singh.


© Kingfisher
© Kingfisher
Selon Ajit Singh, le ministre indien de l'Aviation, les compagnies aériennes indiennes vont enregistrer une perte de 2 milliards de dollars en 2011-2012. Toutes les compagnies aériennes opérant dans le pays - à l'exception de la compagnie à bas coûts IndiGo - accusent des pertes, a ajouté le ministre, dans une réponse écrite au Parlement. "Les pertes opérationnelles totales pour la période 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011 se situent autour de 190 milliards de roupies et une perte de 100 milliards de roupies est prévue pour l'année 2011-2012" qui s'est achevée en mars, a précisé le ministre dans sa réponse à la chambre haute. Ces chiffres s'appuient sur les données financières communiquées par les compagnies au régulateur du secteur, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), ajoute M. Singh.
Le secteur a essuyé une perte combinée de 80 milliards de roupies au cours de la précédente année fiscale qui s'est terminée en mars 2011, ont indiqué les analystes. Le secteur de l'aviation, qui fut un temps l'un des symboles de la réussite économique du pays, a été très affecté par les prix de l'essence, la concurrence féroce et le ralentissement économique.

Kingfisher, Jet et Air India dans le rouge

La compagnie privée Kingfisher - qui a renoncé à ses vols internationaux et réduit ses vols nationaux - est l'une des plus durement touchées et a grand besoin d'argent frais pour se relancer. La plus grande compagnie privée Jet et la compagnie nationale Air India sont également dans le rouge. Le gouvernement indien ne s'est pas encore prononcé en faveur d'une prise de participation des compagnies étrangères dans les compagnies nationales, mesure considérée comme la planche de salut pour les compagnies qui subissent des pertes. Le propriétaire de Kingfisher est favorable à une telle démarche. Actuellement, il est interdit aux compagnies aériennes étrangères d'acquérir des parts dans les compagnies indiennes.

AFP

Lundi 7 Mai 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse