2014 s'annonce sous le signe de la reprise


Selon Paul Tourret, le directeur de l'Isemar, qui présentait un panorama de l'économie mondiale à l'occasion de la Xe édition des Assises de l'économie de la mer, "l'année 21014 s'achève sur un signe positif". Il estime que les ports français enregistrent "une légère reprise". À ses yeux, 2014 aura été une meilleure année que 2013. Quant aux armateurs , ils estiment que le pavillon français représente des atouts et des contraintes.


© LDA
© LDA
Bien que soulignant la diminution de 16 % du trafic de raffinage et le recul du pétrole brut, le directeur de l'Isemar souligne toutefois une reprise de l'activité dans les ports français. Paul Tourret note une progression de 7 % du trafic ro-ro dans le port de Calais. "Anvers reconstitue également son activité", souligne-t-il, rappelant également une amélioration des ventes de véhicules en Europe. Il se félicite du "retour de confiance des investisseurs dans la zone euro". Mais il s'interroge sur les conséquences pour les portuaires européens "du ralentissement de la croissance chinoise".
Du côté armatorial, Paul Tourret a relevé un bon taux d'utilisation de la flotte. Il juge que le carnet de commandes s'est avéré meilleur en 2014 que lors des années précédentes. "On se retrouve avec un excès de flotte", indique-t-il, notant "le retour de de la profitabilité des compagnies maritimes". Selon le dirigeant de l'institut, "pour la première fois, la croissance de la demande de transport devrait être supérieure à la croissance de la capacité de transport".
Convaincu que "les éclaircies prévues" ne vont pas pour autant déboucher sur "un ciel bleu" pour le monde du shipping, il s'interroge sur les effets de la baisse du prix du baril de pétrole brut sur le marché. "Certains pays seront moins solvables", juge-t-il. Autre interrogation de Paul Tourret pour les mois à venir, l'impact des tensions avec la Russie.

"Protection de l'environnement et sûreté engendrent des surcoûts"


Pour Raymond Vidil, le président d'Armateurs de France, "la surcapacité continue de régner en maître". Autres phénomènes, à ses yeux, "les surcoûts liés à la protection de l'environnement et à la sûreté des navires sont plus élevés". Selon lui, "les armateurs sont à la manœuvre pour réaliser des économies et rationaliser les coûts". Il juge que, "pour les grands opérateurs, ça commencer à payer. Mais, pour les petits opérateurs, c'est plus difficile". Il se félicite toutefois des propositions du rapport Leroy qui ont été adoptées.
Au chapitre des alliances armatoriales, interrogé sur l'évolution du projet P3 en groupement Ocean Three, Nicolas Sartini, directeur exécutif des lignes Asie-Europe du groupe CMA CGM, a déclaré : "La page Maersk-MSC est tournée. CMA CGM sera le leader du groupement Ocean Three. Dès janvier 2015, nous allons opérer, aux côtés de CSCL et UASC, 200 navires sur l'axe Est-Ouest". Il a ajouté la nécessité pour un armateur de "savoir prendre des risques". Ainsi a-t-il rappelé la prise de contrôle par le groupe français de l'armateur allemand OPDR et annoncé des investissements en Inde.

"Savoir prendre des risques"

Quant à Philippe Louis-Dreyfus, PDG du groupe Louis Dreyfus Armateurs (LDA), il a rappelé que lorsqu'une entreprise est un armateur battant pavillon français, "elle bénéficie de quelques atouts et de contraintes".

Vincent Calabrèse

Vendredi 5 Décembre 2014



Lu 363 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse