2014, une année record pour les ports du royaume chérifien


Les ports marocains ont achevé l'année 2014 sur un trafic global de 115 millions de tonnes, soit une hausse de 14,3 % par rapport à l’année précédente. Selon l'agence nationale des ports (ANP), cette progression leur a permis de battre "un record absolu".


L'ANP fait la part entre le trafic national et le transbordement © Port de Casablanca
L'ANP fait la part entre le trafic national et le transbordement © Port de Casablanca
L’activité des ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) a atteint 76 millions de tonnes, tirés par la croissance des importations (48 millions de tonnes, + 15 %) et des exportations (28 millions de tonnes, + 6,7 %).
Le trafic du port de Tanger-Med a atteint 39,3 millions de tonnes. Il doit une hausse de 19,7 % de son activité par rapport à 2013 au transbordement. Le hub marocain a franchi la barre de 3 millions d’EVP, sa capacité théorique.
À l’exception de Mohammedia et de Tan Tan, tous les ports du royaume chérifien ont enregistré de fortes hausses. Jorf Lasfar et Casablanca, qui représentent à eux seuls 78 % du trafic, ont connu des hausses respectives de 24,2 et 11 %. L'ANP note les hausses significatives des importations de céréales (59,3 %) et des exportations de phosphates et de ses dérivés, engrais (+ 24,1 %) et acide phosphorique (+ 21,2 %). L'agence relève en outre que l’activité de Tanger-Med a été tirée quant à elle par le trafic de véhicules construits sur place. En effet, plus de 170.000 véhicules produits par Renault-Dacia au Maroc ont été exportés en 2014 à partir du port de Tanger-Med, soit presque deux fois plus que l'année précédente.

"Jorf Lasfar et Casablanca, presque 80 % du trafic national"


Cette hausse, qui s'est élevée à 24,1 % au total, est due sans conteste au bon niveau des exportations qui ont progressé de 46 %.
De son côté, le trafic de passagers a atteint 4,4 millions de passagers, dont 418.000 croisiéristes. Ce chiffre a connu une érosion de 0,6 % par rapport à 2013.

Conteneurs en hausse de plus de 15 %

Dans le secteur très concurrentiel du conteneur, qui continue de gagner du terrain au Maroc, l’activité globale s’est chiffrée en 2014 à 4,1 millions EVP, en hausse de 15,8 % par rapport à l’année 2013.
Selon l'ANP, sur le plan national, cette activité a marqué une progression de 5,7 % durant l’année. Pour les ports gérés par l'agence nationale, cette activité a enregistré un volume de 1.007.226 EVP, marquant ainsi un "raffermissement" de 4,1 % par rapport à l’année 2013. S’agissant de l’activité de transbordement, elle est restée sur une tendance haussière avec une augmentation de 20,2 %, en enregistrant 2.969.582 EVP, contre 2.471.285 EVP en 2013.
Casablanca a achevé l'année sur une progression de 2,6 % à 846.714 EVP. De son côté, Agadir a atteint 159.774 EVP. Un trafic qui représente une progression de 11,9 % par rapport à 2013. Quant à Nador, il a traité 738 EVP. Un chiffre modeste dont l'ANP ne mentionne pas l'évolution annuelle.
Tanger-Med, pour sa part, a crû de 23,7 % dans le secteur de l'import-export avec 108.182 EVP (le commerce extérieur marocain). Sur le trafic de transbordement, son coeur de métier, le hub a progressé de 20,2 % pour atteindre 2.969.582 EVP.

Le Maroc à la 16e place mondiale en 2014

Le Maroc vient d’être classé à la 16e place en 2014 en termes de connectivité maritime par la Cnuced (organe des Nations unies chargé du commerce international). Le Maroc occupait la 84e place avant la mise en exploitation du port Tanger-Med.
Grâce à ce nouveau classement, le pays se positionne désormais premier en Afrique et en Amérique latine. Il arrive derrière les Émirats arabes unis (15e place), l’Italie (14e place), l’Espagne (13e place) et la France (12e place).
Cet indice de connectivité mesure le réseau des transports maritimes réguliers d’un pays et son intégration au commerce mondial. Il est repris régulièrement dans l’appréciation de la compétitivité pays.
Le port de Tanger-Med est aujourd’hui connecté à 161 ports et 63 pays à travers les cinq continents. L’ensemble de ces connexions ouvrent de nouvelles perspectives pour les exportateurs marocains et améliorent leurs performances logistiques.

Vincent Calabrèse

Mardi 14 Avril 2015



Lu 69 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:51 Classements des ports mondiaux

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:51 L'intra-Méditerranée, un grand marché


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse