210 navires de commerce battent pavillon français


Au 1er janvier 2012, la flotte de commerce sous pavillon français comptait 212 navires de plus de 100 UMS* dédiés au transport de marchandises et de passagers. Selon les dernières statistiques livrées par la mission de la flotte de commerce rattachée à la direction des Infrastructures des transports et de la mer et la direction des Affaires maritimes, toutes activités et tonnages confondus, cette flotte rassemble plus de 5.400 navires.


210 navires de commerce battent pavillon français
Les navires de commerce battant pavillon français de plus de 100 UMS totalisent plus de 6,4 millions d’unités de jauge brute et leur capacité d’emport est de près de 8,2 millions de tonnes de port en lourd. Les statistiques de la Direction de la flotte rappellent que la flotte de transport a bénéficié de six entrées au second semestre 2011. Dans le même temps, quatre navires ont quitté le pavillon français.
Au-delà de ces mouvements, deux unités sont entrées et une est sortie «au motif de régularisation statistique
d’une situation antérieure». «Ces régularisations sont rétroactives et entraînent des modifications des données des années précédentes», précise le document. Ainsi la flotte au 1er juillet 2011 est modifiée. Dans le secteur pétrolier, elle s'élève à 47 (inchangé) tandis que la flotte non pétrolière se chiffre à 89 (-1). Quant à la flotte passagers, elle a gagné deux navires pour un total de 74, soit un total de 210 navires.
Répartie selon les registres d’immatriculation, la flotte française de transport de plus de 100 unités de jauge brute comprend 95 navires inscrits au Registre international français (Rif), 76 au registre métropolitain et 41 navires aux registres d’Outre-Mer, dont 27 en Polynésie française.

Une flotte plus jeune que la moyenne mondiale

Selon le document de la mission de la flotte, l'âge moyen de la flotte française est passé à 8,7 ans au 1er janvier 2012 contre 7,2 ans un an plus tôt.

"Six entrées et quatre sorties au cours du semestre écoulé"


La flotte battant pavillon tricolore s'avère ainsi de 8,8 ans plus jeune que la flotte mondiale (17,5 ans). Pondérés par classe d’âge, les navires de plus de 100 UMS de jauge brute de plus de 20 ans représentent 17,9 % des navires de la flotte française en nombre d’unités et seulement 3,6 % en jauge brute, tandis que ceux de moins de 5 ans représentent 18,9 % en nombre et 25 % en jauge brute, détaille le document statistique.
La flotte pétrolière gagne une unité avec un transporteur de produits pétroliers pour atteindre 48 navires. Pour sa part, la flotte non pétrolière comprend 87 unités. «Aucune entrée n’a été enregistrée ce semestre mais on dénombre trois sorties dont une par voie de régularisation statistique : un porte-conteneurs intégral, un roulier et un cargo. De ce fait, la flotte non pétrolière affiche une baisse de 2,25 % en effectif, de 2,04 % en jauge brute et de 2,2 % en capacité d’emport par rapport au 1er juillet 2011», explique le rapport semestriel du ministère. Pour sa part, la flotte passagers a enregistré cinq entrées pour deux sorties, ce qui la portent à 77 navires, d’où des indicateurs positifs par rapport au 1er juillet 2011 : 2,7 % en nombre, 4,29 % en jauge brute et 5,16 % en capacité d’emport. Par ailleurs, deux navires sont entrés par voie de régularisation statistique.
Selon le document de la mission de la flotte, le pavillon français figure cette année en sixième position sur la liste blanche du mémorandum de Paris (Paris Mou). Il a reçu de l’US Coast Guards le label QualShip 21 (transport maritime de qualité pour le XXIe siècle). En 2011, «l’ICS (International Chamber of Shipping) l’a encore identifié parmi les meilleurs pavillons, tant sur la qualité de la flotte, la qualité du contrôle par l’État du port que sur le nombre de conventions internationales ratifiées», se félicite l'administration.

*Universal Measurement System : unité de mesure de la jauge depuis la convention internationale de Londres de 1969 sur le jaugeage des navires

Vincent Calabrèse

Lundi 20 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse