26 ans après, la ligne ferroviaire Oloron-Bedous remise en service


Après vingt-six ans de fermeture et contrairement à la tendance de fermer les petites lignes de chemin de fer à faible rentabilité, la ligne ferroviaire Oloron-Bedous, dans les Pyrénées-Atlantiques, a été remise en service et inaugurée.


© Creloc
© Creloc
La ligne ferroviaire Oloron-Bedous a été remise en service vendredi 1er juillet. Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, qui a financé la totalité de l'investissement, soit 102 millions d'euros, a présidé la cérémonie, en présence du président du gouvernement de la Région frontalière espagnole de l'Aragon, Javier Lamban Montanes, et de Guillaume Pepy, président de la SNCF. Les travaux ont mobilisé chaque jour depuis septembre 2014 entre 300 à 400 personnes sur une vingtaine de chantiers.

Faciliter les échanges de marchandises

Selon Alain Rousset, la remise en exploitation de ce tronçon de 25 km "offre une nouvelle mobilité au quotidien et, à la vallée d'Aspe, de nouvelles perspectives de développement touristique et économique". Il estime que "l'ouverture de ce tronçon constitue une étape importante dans la réhabilitation de l'axe ferroviaire Pau-Canfranc (Espagne, province d'Aragon), et, au-delà, de la ligne "Goya" reliant Bordeaux à Saragosse (Espagne)", que la région Nouvelle-Aquitaine et le gouvernement d'Aragon aimeraient mettre en place.
Ce lien ferroviaire transfrontalier "permettrait de faciliter les échanges entre" les deux régions "aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises, en offrant une alternative au mode routier à la fois économique, écologique, mais aussi une source de développement pour le tourisme et la logistique", a-t-il plaidé, citant notamment "un accès direct" à trois stations de ski, "et un lien entre plusieurs villes au patrimoine riche en histoire : Pau, Oloron-Sainte-Marie (France), Jaca, Huesca et Saragosse (Espagne)". "Sur le plan économique et social" cette ligne "permettrait de créer le long de cet axe des zones d'activités", a-t-il ajouté.
La liaison transfrontalière avait été interrompue en 1970 sur le versant français, de Canfranc à Bedous, à la suite du déraillement d'un train qui avait emporté le pont ferroviaire de l'Estanguet (au sud de Bedous) et qui n'a jamais été reconstruit. Le tronçon Oloron-Bedous avait continué à fonctionner jusqu'en 1990.

AFP

Lundi 4 Juillet 2016



Lu 276 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse