36.000 Niçois disent "non" à la privatisation de leur aéroport



"Êtes-vous favorable à la privatisation de l'aéroport Nice-Côte d'Azur ?" © Nice-Côte d'Azur
"Êtes-vous favorable à la privatisation de l'aéroport Nice-Côte d'Azur ?" © Nice-Côte d'Azur
Plus de 36.000 Niçois ont dit "non" jeudi 19 février à la privatisation de l'aéroport Nice-Côte d'Azur, inscrite dans le projet de loi Macron, en participant à une consultation populaire organisée par le député-maire UMP de Nice. Le taux de participation a atteint 16,71 %, avec 36.192 électeurs qui ont voté à 97 % en faveur du "non", selon des résultats provisoires communiqués par la Ville de Nice. Les Niçois devaient répondre par oui ou non à la question "Êtes-vous favorable à la privatisation de l'aéroport Nice-Côte d'Azur ?", dans 45 bureaux de vote, ouverts jeudi de 8 à 21 heures. Hasard du calendrier, cette consultation symbolique est intervenue le même jour que l'adoption du projet de loi Macron, passé en première lecture sans vote à l'Assemblée nationale, avec un recours à l'article 49-3 de la Constitution. Le projet de loi sera débattu au Sénat en avril. C'est l'article 49 du projet de loi Macron qui autorise le transfert au secteur privé de la majorité du capital de la société gérant l'aéroport de Nice. Les infrastructures aéroportuaires et le foncier demeureront toutefois la propriété de l'État, qui devra approuver chaque année les tarifs des redevances d'aéroport. "Aujourd’hui une motion de censure a été rejetée à Paris et une motion de censure a été adoptée à Nice. C’est le peuple français qui s’est exprimé, là où on a privé la parole les députés", a estimé Christian Estrosi. Selon lui, le résultat de la consultation est suffisamment "significatif pour que le gouvernement en tire toutes les conséquences".
Le maire est vent debout contre le schéma de l'aéroport de Toulouse, vendu à hauteur de 49,9 % à un actionnaire chinois. En cas d'adoption définitive de la loi Macron, "nul ne pourrait s’opposer à l’acquisition par un actionnaire majoritaire qui ne partagerait pas la stratégie de développement de notre territoire ou qui pourrait en fonction de l’évolution des relations diplomatiques du monde présenter des risques pour notre pays", prévient l'élu. L'aéroport de Nice-Côte d'Azur, premier aéroport de province avec 11,66 millions de passagers en 2014, est détenu à hauteur de 60 % par l'État, 25 % par la Chambre de commerce et d'industrie Nice-Côte d'Azur et 15 % par les collectivités. Christian Estrosi n'hésite pas à parler de "spoliation", "car si l’État peut espérer retirer de la vente de l’aéroport entre 800 millions et 1 milliard d’euros, c’est parce que les contribuables locaux ont par l’intermédiaire des collectivités territoriales et de la CCI toujours assuré son développement".

AFP

Vendredi 20 Février 2015



Lu 82 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse