44 tonnes : le futur décret salué par les professionnels mais critiqué


Un décret va autoriser les véhicules routiers circulant à 40 tonnes à emprunter les infrastructures routières françaises à 44 tonnes à compter du 1er janvier 2013 avec une charge à l'essieu de 12 tonnes au lieu de 13 tonnes. Cette décision annoncée début mars par le cabinet du ministère des Transport a soulevé des débats chez les professionnels.


44 tonnes : le futur décret salué par les professionnels mais critiqué
La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) s'est réjouie de cette décision car elle constitue un «pas rapide et décisif vers l'harmonisation du transport routier européen». L'association professionnelle estime que "ces nouvelles dispositions permettent d'éviter un sixième essieu, de sécuriser le dispositif du 44 tonnes utile à la compétitivité des entreprises françaises".
Pour la fédération, la date du 1er janvier 2013 «donne aux entreprises le temps minimal d’adaptation». Elle souligne que «cette généralisation s'accompagnera de nouvelles limites de charge à l'essieu pour tous les véhicules de plus de 40 tonnes au 1er janvier 2013 (12 tonnes pour l'essieu moteur au lieu de 13 tonnes, 27 tonnes pour le tridem au lieu de 31,5 tonnes)».

«Un délai trop court pour s'adapter»


Et d'expliquer : «l'équipement de suspensions pneumatiques deviendra obligatoire pour les véhicules circulant à plus de 40 tonnes... Les véhicules circulant aujourd'hui à 40 tonnes pourront donc circuler à compter du 1er janvier 2013 à 44 tonnes dès lors qu'ils respecteront une charge à l'essieu de 12 tonnes».
Pour TLF, cette nouvelle réglementation constitue une avancée significative. Mais la fédération émet une réserve. Elle estime irréaliste le calendrier fixé au 1er janvier 2013 pour la généralisation du 44 tonnes et pour les nouvelles répartitions des charges (avec un «rétrofit» pour les véhicules anciens de plus de 40 tonnes). À ses yeux, elle «impose des délais de mise en œuvre incompatibles avec la réalité des investissements dans cette période particulièrement difficile mais aussi avec une nécessaire adaptation progressive des effectifs à ces changements».
Patrick Bouchez, président délégué général de TLF, considère que «l’adaptation de nos entreprises aux règles du marché nécessiterait davantage de temps !»

Des incohérences techniques persistent

Enfin, l'OTRE fait le constat que le futur décret prend en considération une partie de ses propositions mais «regrette que sa proposition d’une répartition à 12 tonnes sur l’essieu moteur et 30 tonnes sur les essieux tridem pour les remorques à suspensions pneumatiques n’ait pas été retenue par le ministère».
L'organisation professionnelle juge que la disposition adoptée ne permettra pas «une réserve de répartition de la charge suffisante pour respecter les règles qui seront imposées aux transporteurs».
De même, à ses yeux, «le fait de ne pas autoriser les véhicules circulant déjà à 44 tonnes à continuer de rouler selon la répartition de charges actuelle au-delà du 1er janvier 2013 posera des problèmes concrets et graves, notamment dans le transport routier agricole en vrac, précurseur de la mise en place de la circulation à 44 tonnes».
Tout comme la FNTR, l'OTRE estime que, dans une période de crise économique persistante dans le transport routier, à une période où il devra aussi subir l’entrée en vigueur de la taxe kilométrique, «l’obligation pour les transporteurs d’investir dans de nouveaux matériels les fragilisera un peu plus».

Vincent Calabrèse

Lundi 19 Mars 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse