50 milliards d'euros dans les connexions européennes


La Commission européenne a dévoilé mercredi un plan doté de 50 milliards d'euros pour tenter de lever des capitaux privés afin de boucher les trous dans les connexions entre les réseaux de transports, d'internet et d'énergie de l'UE, dans l'espoir de relancer la croissance.


© RFF/Jean-Luc VIART
© RFF/Jean-Luc VIART
"La Commission a adopté un plan qui va financer des investissements pour une valeur de 50 milliards d'euros afin d'améliorer les réseaux européens numériques, de transports et d'énergie", a annoncé son président, José Manuel Barroso. L'exécutif européen propose aux pays de l'UE de réserver une enveloppe de 50 milliards d'euros dans le prochain budget pluriannuel des 27 entre 2014 et 2020 actuellement en négociation. Elle permettrait de cofinancer des projets d'infrastructure considérés comme stratégiques en encourageant via un effet de levier le secteur privé à investir dedans. Pour cela, la Commission a adopté mercredi un projet d'instrument financier d'un nouveau type dans l'UE, en liaison avec la Banque européenne d'investissement (BEI) : un emprunt obligataire européen de financement de projet appelé "Project Bond Initiative".


 
Des projets prioritaires

 
La Commission entend garder le contrôle des projets. "Les projets seront sélectionnés en fonction de raisons solides et viables sur le plan économique", a insisté M. Barroso. Une première liste de projets prioritaires dans les secteurs des transports et de l'énergie a été présentée mercredi. La Commission retient ainsi la ligne de TGV Lyon-Turin. Mais elle ne veut pas retenir le pont sur le détroit de Messine.
Cependant les choix opérés par la Commission sont déjà critiqués. Le groupe des Verts au Parlement européen a signifié son mécontentement à la lecture de la liste des couloirs prioritaires pour les réseaux électriques, car un seul est consacré au transport d'énergies renouvelables, contre quatre pour le gaz. Le secteur des transports se taille la part du lion avec une dotation de 31,7 milliards d'euros, dont 10 provenant du fonds de cohésion pour la période 2012-2014. L'énergie et les télécommunications se voient allouer respectivement 9,1 et 9,2 milliards d'euros.


Christian Spillmann

Jeudi 20 Octobre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse