510 millions de dollars de compensations pour l'aéroport de Manille


La Cour suprême des Philippines a ordonné au gouvernement philippin de verser 510 millions de dollars de compensations au consortium international qui avait construit le plus grand terminal aéroportuaire de Manille.


Le terminal 3 de l'aéroport de Manille est prévu pour accueillir 13 millions de passagers par an © Adrian Smith
Le terminal 3 de l'aéroport de Manille est prévu pour accueillir 13 millions de passagers par an © Adrian Smith
À Manille, 510 millions de dollars (456 millions d'euros) de compensations ont été accordées mercredi 9 septembre au consortium international qui a construit le plus grand terminal de l'aéroport. Le terminal 3 est depuis 2002 l'objet d'un grave contentieux juridique entre Manille et le consortium Piatco, dont l'allemand Fraport AG était actionnaire à hauteur de 30 %. La présidente philippine, Gloria Arroyo, avait alors annulé unilatéralement la concession de vingt-cinq ans accordée au consortium, avant d'en reprendre en 2004 le titre de propriété. Elle avait estimé que le contrat signé avec le consortium en 1998 sous la présidence de Joseph Estrada - destitué par la suite pour corruption - était contraire à l'intérêt des Philippines.
Le montant total des compensations prend notamment en compte pour 243 millions de dollars les intérêts dus au consortium, et déduit un paiement de 59 millions de dollars qui avait déjà été versé au consortium. "Le gouvernement doit ainsi effectuer un paiement direct des compensations dues à Piatco", a déclaré Theodore Te, porte-parole de la Cour suprême.

"Le terminal 3 est depuis 2002 l'objet d'un grave contentieux juridique"


Le terminal prévu pour accueillir 13 millions de passagers par an, dont le coût était de 600 millions de dollars, devait initialement ouvrir fin 2002. Mais il a fallu attendre 2008 pour qu'il ouvre, et seulement partiellement, en raison du contentieux juridique international et de problèmes structurels. Conséquence, une partie du trafic international vers Manille est toujours routé sur le terminal 1, qui a récemment été désigné comme étant le pire au monde par un forum en ligne de voyageurs. L'encombrement du ciel de Manille, cause de nombreux retards des vols vers les Philippines, a poussé le gouvernement à chercher ailleurs dans le pays, d'autres sites pour construire de nouveaux terminaux aéroportuaires internationaux.

Le pire terminal d'aéroport au monde

Selon une enquête réalisée par un site de voyage, "Le Guide pour dormir dans les aéroports", le pire terminal d'aéroport au monde se trouve à Manille. Le Terminal 1 de l'aéroport de Manille serait un véritable cauchemar en termes de confort, d'équipement, de propreté et de service. Les commentaires laissés sur le site évoquent des "bâtiments dégradés", des temps d'attente importants, ainsi que des employés malhonnêtes ou désagréables. "C'est de l'histoire ancienne", a réagi le responsable du Terminal 1, Dante Basanta, affirmant que des mesures avaient été prises pour améliorer l'accueil et les infrastructures. Il a néanmoins reconnu que l'aéroport, d'une capacité d'environ 6,5 millions de passagers, était saturé avec 8,1 millions de voyageurs enregistrés l'an dernier. Le Terminal 1, le plus vieux de ses quatre terminaux de passagers, a été construit il y a plus de trente ans. Le gouvernement a lancé un programme de rénovation de 2,5 milliards de pesos (42 millions d'euros).

AFP

Jeudi 10 Septembre 2015



Lu 202 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse