90.000 m2 immédiatement disponibles sur le Pipa


Les entreprises redoutent l’avenir, naviguent à vue et certaines reportent leurs projets. Dans cette ambiance difficile, surgissent tout de même quelques signatures qui permettent d’attendre des jours plus cléments. Tel est le cas sur le Parc industriel de la plaine de l’Ain.


Le projet de centrale à cycle combiné à gaz du norvégien Statkraft, désormais repoussé à 2014
Le projet de centrale à cycle combiné à gaz du norvégien Statkraft, désormais repoussé à 2014
Parmi les faits marquants concrétisés en 2012 sur le Parc industriel de la plaine de l’Ain (Pipa), on peut évoquer le dossier Feu Vert qui a quitté le bâtiment de 12.000 m2 dont il était propriétaire pour louer 30.000 m2 d'un terrain appartenant à AEW afin d'amplifier le développement de ses activités logistiques, notamment dans le e-commerce. L’italien Mapei, leader mondial dans le domaine des adhésifs et des produits chimiques pour le bâtiment, prend la suite de Feu Vert et construit une usine de production qui sera dotée d’une tour de 42 mètres de haut. Ce groupe emploie 7.500 personnes au total dont 280 en France sur trois sites. À terme, il en comptera 50 dans l’Ain contre 35 aujourd’hui.

La pépinière Pampa, implantée sur le parc depuis plus de trois ans
La pépinière Pampa, implantée sur le parc depuis plus de trois ans
La société Orapi, qui conçoit, fabrique et distribue des solutions et produits techniques consommables pour l’hygiène et la maintenance, a acheté 35.000 m2 tout près de son siège social de Saint-Vulbas pour ses activités logistiques et de stockage et espère acquérir 5.000 m2 de plus en 2013.

2.000 m2 d'extension pour Astr'in

Le transporteur et logisticien Astr’in a récemment fêté ses dix ans et inauguré une extension de 2.000 m2 jouxtant son siège social, ainsi qu'un premier bâtiment logistique.
La société Claeys, spécialiste du frappage, du gaufrage et du finissage pour le textile, rejoint le parc où se dessine un petit pôle textile avec Maire Solutions Textiles, 2B Broderie et Schappe Textiles Techniques. Claeys, fournisseur de grandes marques très connues, dispose aujourd’hui de 1.650 m2 pour la production et le stockage réalisés par Novelige, une filiale de Vinci Construction France. La société canadienne Eddysy choisit le Pipa pour y implanter sa filiale Europe. Elle fabrique des systèmes d’inspection de surfaces basés sur la technologie des courants de Foucault pour les industries nucléaire, aéronautique et manufacturière. Plastic Omnium ajoute 1.000 m2 sur sa propre réserve foncière. Les sociétés Capain, Arborescence Communication, Circeo Partners (récupération d’eau de pluie), Éthique et Santé arrivent sur le parc et ne demandent qu’à progresser en espace et en emplois. En octobre, le locataire Devos-Vandenhove – maintenance électronique – a acheté 5.000 m2 de terrain et construit actuellement un bâtiment de 1.000 m2.

"Le parc accueille plus de 3.700 salariés dont 15 % viennent de Lyon"


Deux promesses de vente signées, d’une part par une société italienne pour 10.000 m2 et, d’autre part, par une société française pour 7.700 m2, devraient être concrétisées en 2013. "En revanche, déception avec le norvégien Statkraft qui a signé une promesse de vente mais a décidé de repousser son projet de centrale à cycle combiné à gaz en 2014", observe Émilie Brot (ex-Erai Montréal), depuis l’an dernier responsable du développement du parc. Norbert Dentressangle qui assurait la logistique de Mattel (20.000 m2 sur un total de 55.000 m2) doit retrouver un ou deux clients après le départ de Mattel à Fos-Distriport et L2F a aussi laissé 16.885 m2 actuellement vacants.
Le parc totalise actuellement environ 90.000 m2 de bâtiments immédiatement disponibles. Il accueille plus de 3.700 salariés dont 15 % viennent de Lyon.
Le nombre de dessertes ferroviaires est passé de 910 à 944. Sur vingt-deux sociétés embranchées, seules sept utilisent la voie ferrée et elle ont traité 650.000 tonnes de marchandises notamment grâce à Total Gaz, Tredi, Gefco et Eberhardt.

Annick Béroud

Vendredi 23 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Novembre 2012 - 17:40 Une année 2012 mitigée pour la CFT


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse