À Eurotunnel, les retards sont désormais la norme


Les retards des navettes ferroviaires empruntant le tunnel sous la Manche constituent désormais la norme depuis début octobre, les tentatives de passage de migrants vers l'Angleterre ne connaissant pas de répit malgré les mesures de sécurisation du site.


© Eurotunnel
© Eurotunnel
"Quotidiennement, surtout en début de matinée dorénavant, nous enregistrons des retards en raison d'une activité migratoire sur notre site. Certes, moins intense que cet été, mais toujours présente", explique un porte-parole d'Eurotunnel.
Dans la nuit de mardi 20 à mercredi 21 octobre, par exemple, 200 tentatives d'intrusion de migrants souhaitant rejoindre l'Angleterre par le tunnel sous la Manche ont été comptabilisées par Eurotunnel et la préfecture du Pas-de-Calais, occasionnant jusqu'à 2 h 30 de retard dans le trafic des navettes entre Calais et Folkestone. Pour la nuit de dimanche 18 à lundi 19 octobre, la préfecture a même fait état de 1.500 tentatives, un chiffre proche du pic de début août (1.700). Depuis début octobre, la moyenne s'établit cependant à 200. Dans la nuit du 2 au 3 octobre, 113 migrants avaient aussi réussi à parcourir 15 km dans le tunnel, dans une opération aussi spectaculaire qu'inédite.
Ces retards affectent plus les navettes de fret que les navettes de tourisme (où les personnes restent dans leur voiture le temps de la traversée), qu'Eurotunnel tente de faire passer prioritairement. Le trafic Eurostar, lui, est moins touché : ces trains à grande vitesse entre Paris ou Bruxelles, d'une part, et Londres, d'autre part, ne s'arrêtent pas sur le site d'embarquement des navettes d'Eurotunnel, s'engouffrant directement dans le tunnel. Quelques-uns d'entre eux embarquent parfois des passagers en gare de Calais-Fréthun. C'est ici que le trafic avait été paralysé une nuit entière début septembre après une intrusion massive de migrants, combinée à une avarie technique.
L'immense site d'Eurotunnel (650 hectares) a pourtant des airs de forteresse imprenable : des clôtures supplémentaires de 4 mètres de haut y ont notamment été installées début août. Et une partie des 10,5 unités de forces mobiles déployées dans le Calaisis pour répondre à la pression migratoire, soit environ 750 CRS et gendarmes, un record, y est affectée.
Cette situation agace le PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon, pour qui "l'action est nécessaire pour que ce lien économique vital" du trafic transmanche, n'enraye pas "les résultats du groupe". "Le site ne sera jamais totalement imperméable", concède Eurotunnel, qui pointe toutefois régulièrement du doigt Réseau ferré de France (RFF), dont le site de Calais-Fréthun serait moins protégé malgré la pose là aussi de clôtures de haute sécurité, qui doit être terminée fin octobre.
"La partie SNCF constitue aujourd'hui la voie royale pour les migrants pour s'introduire sur le site. Si la SCNF assure une protection efficace la nuit, ce n'est plus le cas en début de matinée où la surveillance est moins importante aux alentours de 6 heures, lors de la relève des gardes", a même déploré mardi 20 octobre Jacques Gounon. Il a indiqué avoir demandé à Guillaume Pepy, président de la SNCF, de "garder une présence sur le site" en matinée. Ce à quoi Réseau ferré de France rétorque que "le groupe a pris ses responsabilités" et proposé à Eurotunnel de "renforcer les équipes de surveillance. Nous attendons toujours leur réponse", avance un porte-parole régional de SNCF Réseaux.

Trafic fret quasi stoppé durant la nuit

Le trafic des trains de marchandises sous le tunnel sous la Manche près de Calais a été quasiment inexistant dans la nuit de mercredi 21 à jeudi 22 octobre à la suite de l'intrusion de quelque 600 migrants sur le site, a-t-on appris de sources concordantes. "Le trafic a été interrompu d'environ 22 heures jusqu'à environ 6 h 30", a indiqué un porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais. Deux navettes de fret ont pu circuler, a-t-on précisé de source policière, tandis qu'un porte-parole d'Eurotunnel a parlé de "plusieurs navettes". Le trafic fret revenait à la normale jeudi matin, accusant au départ de Calais une demi-heure de retard, selon Eurotunnel. Deux navettes passagers partaient chaque heure, avec parfois du retard, selon le compte Twitter du service.
Par ailleurs, l'A16 qui dessert Calais était encombrée de quelque 15 km de bouchons en fin de matinée, et les échangeurs autoroutiers du port et du tunnel étaient saturés, a rapporté le Centre régional d'informations et de coordination routière (Cricr). Parmi les causes des bouchons figurent également, en plus de l'interruption du trafic Eurotunnel, un chantier et des rétrécissements de voie aux abords de Calais, a précisé le Cricr. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est déplacé mercredi à Calais pour annoncer des renforts de gendarmes et de CRS ainsi que des mesures humanitaires pour parer à l'urgence des 6.000 migrants vivant dans des conditions précaires sur le camp de la Lande, dit de la "Jungle", situé à l'est de Calais.

David Courbet

Jeudi 22 Octobre 2015



Lu 201 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse