À Rennes, l'OTRE dénonce une "concurrence déloyale"



L'OTRE dénonce le cabotage illégal et le détachement de personnel étranger © Franck André
L'OTRE dénonce le cabotage illégal et le détachement de personnel étranger © Franck André
Une centaine de poids-lourds ont défilé samedi 19 mars sur la rocade de Rennes, à l'initiative de l'OTRE (Organisation des TPE et PME du transport routier), pour dénoncer le "cabotage illégal" et "la concurrence déloyale" d'entreprises de transports étrangères, principalement d'Europe de l'Est.
"Stop dumping social, concurrence déloyale", ou encore, "donneurs d'ordre, affréteurs, coupables; pays de l'Est, esclaves; transporteurs français, sacrifiés", pouvait-on lire sur les calandres de camions.
"Nous dénonçons le cabotage illégal et le détachement de personnel" étranger, préjudiciables aux transporteurs français car ces derniers et leurs concurrents étrangers ne sont pas soumis aux mêmes contraintes, c'est une distorsion de concurrence qui "met nos entreprises et nos emplois en danger", a expliqué Christine Jaouen, présidente d'OTRE Bretagne.
Un texte européen sur le cabotage autorise des entreprises étrangères de transport "à effectuer trois opérations en sept jours mais elles réalisent bien plus que ce qui est autorisé. Il y a une insuffisance des contrôles sur le territoire qui profite à des donneurs d'ordre qui achètent du travail à bas coût" en faisant appel à ces transporteurs étrangers, a-t-elle dénoncé.
Deux semaines auparavant, les transporteurs bretons ont mené le dimanche des opérations de comptage des camions étrangers sur les aires de repos des grands axes de la région. "En quatre heures, nous avons décompté 600 poids lourds de ce type, dont 80 % originaires des ex-pays de l'Est, et même des Turcs. Sachant que la Bretagne, de par sa situation géographique, est une terre de destination pour le transport et pas une terre de transit, vous imaginez ce que ça peut-être ailleurs en France", fait valoir Christine Jaouen. "Nous n'avons rien contre ces chauffeurs étrangers. Simplement, nous voulons que les mêmes règles s'appliquent à tous", a-t-elle ajouté.

AFP

Lundi 21 Mars 2016



Lu 237 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse