À l'Unim, Jean-François Mahé se fixe quatre grands défis


Un an après l'entrée en vigueur de la réforme de la manutention dans les sept Grands Ports maritimes français, Jean-François Mahé, gérant d'Eurofos et directeur de Portsynergy, qui succède à Christian Paschetta à la présidence de l'Union nationale des industries de la manutention (Unim), s'est fixé quatre grands défis. Il souhaite toutefois travailler dans une atmosphère "davantage décentralisée"...


© GPMH
© GPMH
2011 a été présentée à l'occasion de l'assemblée générale de l'Unim, qui se déroulait vendredi 22 juin à Bastia, comme "une année charnière", un "point d'orgue" dans la finalisation de la réforme votée le 4 juillet 2008 puisque les portuaires français ont assisté à l'achèvement de la convention nationale unifiée et de l'accord sur la pénibilité.
Pourtant, à première vue, le premier mandat du successeur de Christian Paschetta ne semble pas de tout repos. Il évalue à quatre le nombre de grands dossiers qui l'attendent.
Il estime que la culture de personnels d'origine différentes (les grutiers, en provenance des établissements portuaires, et les dockers, personnels originaires des entreprises de manutention) doit être "homogénéisée" au sein des entreprises. De plus, il juge que ces dernières "doivent digérer la réforme". À propos de la pénibilité, il estime qu'avant de devenir "un atout, elle est pour l'heure un surcoût".

"Avant de devenir un atout, la pénibilité est un surcoût pour les entreprises"


C'est la raison pour laquelle il juge que l’État doit tenir ses engagements vis-à-vis de la profession en abondant le montant de 55 millions d'euros prévu pour aider à financer la cessation anticipée d'activité (CAA) et la pénibilité, suite aux accords signés respectivement les 15 et 16 avril 2011.
Le troisième défi que se fixe le nouveau président de l'Unim consiste à prendre en compte les entreprises de manutention situées en dehors des Grands Ports maritimes, car la réforme n'a en effet pas bénéficié aux acteurs des ports concédés. Enfin, la quatrième et dernière question que Jean-François Mahé envisage de traiter est de mener des opérations de lobbying afin de protéger les entreprises des taxes prévues. À l'occasion de la dernière élection présidentielle, l'Unim avait d'ailleurs réclamé aux candidats une exonération de la taxe Fillon d'août 2003 destinée aux métiers exposés à la pénibilité.

Rencontre attendue avec Frédéric Cuvillier

Aujourd'hui, Jean-François Mahé, une fois la réforme de la manutention achevée (laquelle constitue un "nouveau cadre pour les entreprises"), souhaite que l'Unim s'attache davantage aux sujets de terrain qu'aux questions socio-juridiques qui ont marqué le travail qu'elle a fourni ces dernières années. Mais le nouveau président, qui est conscient que l'organisation professionnelle a été mobilisée par la transposition de la loi du 4 juillet 2008 (texte qui constitue l'achèvement de la réforme de 1992, rappelle Xavier Galbrun, son délégué général), ne perd de vue que l'Union doit rencontrer le ministre délégué aux transports maritimes et à l'économie maritime, Frédéric Cuvillier, pour lui faire part de certaines questions qui restent en suspens. Au-delà du dossier de la pénibilité qui reste à finaliser, ses représentants aborderont avec lui les questions des ports concédés et de la réforme des ports d'Outre-Mer.

Vincent Calabrèse

Lundi 25 Juin 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse