AACN : début de mandat chargé pour Amal Louis...


L'Association des agents maritimes et consignataires de navires de Marseille-Fos (AACN), présidée par Amal Louis depuis presque six mois, continue de défendre les intérêts de la profession sur des dossiers locaux autant que nationaux. Certains d'entre eux sont traités en commun avec le Syndicat des transitaires de Marseille-Fos (STM) et l'Union maritime et fluviale de Marseille (UMF). La Facam apporte son soutien à l'association marseillaise pour certaines questions d'envergure plus nationale.


Amal Louis, présidente de l'AACN © Vincent Calabrèse
Amal Louis, présidente de l'AACN © Vincent Calabrèse
Les agents maritimes et consignataires marseillais ont commencé à tester "Neptune", le remplaçant du système Escale. "Il y a eu déjà trois phases d'essai plus un accompagnement de la capitainerie du port de Marseille. Nous l'avons trouvé facile d'utilisation et interactif", explique la présidente de l'AACN, Amal Louis. À ses yeux, "il présente l'avantage de conserver l'historique des escales.
En matière de manutention portuaire, elle indique que les agents maritimes marseillais ont rencontré les responsables informatiques de l'acconier Marseille Manutention (CMA Terminals) pour évoquer les questions soulevées par Terminal Operating System (TOS), le nouveau système de gestion informatique qu'il a adopté. "Nous redoutons les problèmes de surcoût et de manque de souplesse de ce nouveau système. Car les contraintes présentent toujours le risque de faire fuir les trafics vers les ports concurrents. Or, nous sommes en train de chercher des solutions avec la direction de Marseille Manutention", affirme-t-elle.
L'AACN s'est jointe au Syndicat des transitaires (STM) concernant la dispersion des points services de l'État aussi bien dans les bassins Est que dans les bassins Ouest. Les professionnels en souhaitent un regroupement à Marseille comme à Fos. "La création de points uniques de contrôle (PUC) contribuera à une meilleure fluidité du passage portuaire", souligne sa présidente.

"TOS : Les surcoûts risquent de faire fuir les trafics"


Enfin, toujours au plan local, Amal Louis espère que le mode de calcul des droits de port navires sera revu à l'occasion du prochain Conseil de développement prévu fin novembre. Depuis 2013, le mode retenu prend en compte les conteneurs pleins et vides et "pénalise donc les armateurs opérant sur l'axe Nord-Sud (notamment le Maghreb), sur des marchés où les échanges sont déséquilibrés, à savoir avec un bon nombre de conteneurs vides à l'import", déplore la présidente de l'AACN.

DSDT : "une charge de travail supplémentaire pour nous"

Au plan national, l'AACN continue de travailler sur un certain nombres de dossiers en collaboration avec la Facam.
Parmi ceux-ci, figurent la question du "guichet unique portuaire" (GUP) ainsi que celle de la déclaration sommaire de dépôt temporaire (DSDT) anticipée, une procédure rendue obligatoire dans le cadre du renforcement des contrôles à l'importation dans l'Union européenne via l'Import Control System (ICS). À cet égard, Amal Louis déplore : "À Marseille, nous trouvons ce sujet problématique, car la DSDT représente une charge de travail supplémentaire pour nous". Et d'ajouter que devoir en France "assurer la saisie des documents" pour les importations intra-européennes rend responsables ceux qui doivent accomplir cette procédure. Ce qui n'est pas le cas pour les lots en provenance des pays tiers, qui arrivent en ayant déjà généré un MRN (Movement Reference Number).

Vincent Calabrèse

Lundi 26 Octobre 2015



Lu 122 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse