ADP confirme ses objectifs pour l'année 2014


ADP a confirmé ses prévisions pour l'année après un chiffre d'affaires sur neuf mois amputé de 12 millions d'euros par la grève des pilotes d'Air France mais tiré par ses commerces et un trafic dynamique.


La grève chez Air France s'est traduite par une diminution de 60.000 passagers par jour sur les aéroports parisiens © Air France
La grève chez Air France s'est traduite par une diminution de 60.000 passagers par jour sur les aéroports parisiens © Air France
Aéroports de Paris (ADP) a confirmé jeudi 13 novembre ses objectifs pour l'année 2014 malgré la grève d'Air France. De janvier à septembre, le groupe français, gestionnaire de Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly, a réalisé un chiffre d'affaires de 2,08 milliards d'euros, en hausse de 0,8 %. Hors impact du conflit social, la hausse s'élève à 1,3 %. La grève des pilotes de la compagnie française, principal client d'ADP, qui s'est déroulée du 15 au 30 septembre, s'est traduite par une diminution de 60.000 passagers par jour sur les aéroports parisiens, sur la base du trafic de la même période en 2013.

"Sur neuf mois, le trafic conserve une bonne dynamique"


Pour autant, sur les neuf mois, le trafic passager conserve "une bonne dynamique" (+ 2,4 %) avec une croissance du trafic qui s'inscrit "sur une tendance supérieure à 4 % jusqu'à mi-septembre, qui reprend en octobre". En octobre, le trafic s'est inscrit en hausse de 4,4 % avec un total de 8,2 millions de passagers dont 5,7 millions à Paris-CDG (+ 4,5 %) et 2,5 millions à Paris-Orly (+ 4 %).
Sur les neuf premiers mois de l'année, "nos commerces ont marqué une belle performance avec un chiffre d'affaires par passager qui augmente de 1,9 % à 17,50 euros. Le chiffre d'affaires des boutiques en zone réservée progresse même de 3,2 % malgré la grève", a en outre relevé Edward Arkwright, directeur financier. Il ajoute qu'ADP fait mieux que ses "comparables européens (tels que Fraport, Schiphol ou Heathrow) dont le revenu par passager est dans le meilleur des cas en très légère hausse". "Certains voient leur revenu par passager baisser fortement", dit-il.

Résistance du groupe

"Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois 2014 reflète la résistance des fondamentaux des activités du groupe", a estimé le PDG du groupe, Augustin de Romanet. Edward Arkwright a par ailleurs souligné que "les phénomènes conjoncturels notamment monétaires" qui affectaient le groupe en début d'année, "commencent à s'émousser avec un euro qui s'est déprécié par rapport au yuan et au dollar, ce qui permet aux touristes d'en profiter". Il rappelle qu'ADP prévoit désormais d'atteindre 2,7 % de croissance de trafic sur l'année, soit le bas de la fourchette initiale (2,7 % à 3,2 %), "ce qui signifie que nous pensons absorber une partie du trafic perdu suite à la grève des pilotes d'Air France". ADP a enfin confirmé une prévision d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) "supérieur à 1,1 milliard" et "un résultat net en ressaut marqué par rapport à 2013". L'an passé, ADP avait enregistré une hausse de 4,7 % de son Ebitda à 1,07 milliard et avait dégagé un bénéfice net de 305 millions d'euros en baisse de 10 % en raison d'éléments exceptionnels.

Le patron d'ADP "très confiant" pour l'aéroport de Toulouse

Augustin de Romanet s'est dit jeudi 13 novembre "très confiant" au sujet de son offre pour la privatisation de l'aéroport de Toulouse, dont l'État va céder 49,99 % du capital. "Les pouvoirs publics feront un choix inspiré à la fois par l'observation du prix, mais aussi par la plausibilité des différents plans d'affaires et la compatibilité avec les actionnaires locaux, donc je suis très confiant", a déclaré Augustin de Romanet. Trois candidats ont déposé une offre pour la privatisation de l'aéroport de Toulouse, dont ADP et le groupe français de construction Vinci, mais le consortium composé par l'entreprise canadienne SNC-Lavalin et trois investisseurs chinois est la mieux-disante financièrement, à près de 300 millions d'euros. Augustin de Romanet n'envisage pas de relever son offre, doutant "que l'occasion en soit donnée". "Je ne suis pas sûr qu'il y aura un troisième tour", a-t-il ajouté. Une source proche du dossier avait récemment indiqué qu'ADP avait proposé un "prix à la hauteur de son intérêt" pour cette plateforme sans en préciser le montant. Le PDG du groupe aéroportuaire s'est par ailleurs réjoui de la décision des députés (prise lors du vote d'un amendement mercredi) d'exonérer les transporteurs aériens de la taxe de l'aviation civile (TAC) pour les passagers en correspondance à partir de 2016. "C'est une très bonne nouvelle pour la croissance du trafic aérien à Paris", a-t-il affirmé, estimant que "cette taxe, d'un montant relativement modeste en apparence (12,2 euros par passager), pénalisait la place de Paris par rapport notamment à Amsterdam, Londres et Francfort".

AFP

Jeudi 13 Novembre 2014



Lu 37 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse