ADP démarre bien l'année et s'intéresse à l'aéroport de Toulouse


Aéroports de Paris (ADP), qui a publié un bénéfice net en rebond de 45,7 % au premier semestre, demeure optimiste pour le reste de l'année et envisage d'entrer au capital de l'aéroport de Toulouse.


ADP sera candidat au rachat de 49,99 % des parts de la plateforme toulousaine © Aéroport Toulouse-Blagnac
ADP sera candidat au rachat de 49,99 % des parts de la plateforme toulousaine © Aéroport Toulouse-Blagnac

De janvier à juin, ADP a dégagé un bénéfice net de 182 millions d'euros, en hausse de 45,7 %, pour un chiffre d'affaires de 1,34 milliard, quasiment stable (+ 0,1%). Le bénéfice opérationnel (Ebitda) s'est lui inscrit en progression de 8,4 % à 528 millions. "Ces résultats marquent les premiers fruits de la stratégie qui a été déployée chez Aéroports de Paris depuis la nomination d'Augustin de Romanet (en novembre 2012, NDLR) : capter le trafic par l'accueil, la compétitivité de nos plateformes dans un contexte de discipline financière", a commenté Edward Arkwright, directeur financier du groupe français. Les charges courantes ont ainsi diminué de 1,8 %. Parallèlement, ADP a poursuivi ses efforts pour rendre ses aéroports plus attractifs en améliorant la qualité de service, ce qui s'est traduit par l'accueil de 16 nouvelles compagnies aériennes sur le semestre dont le transporteur indien Jet Airways.

Toulouse-Blagnac dans le viseur

Malgré ces bons résultats, le dirigeant a estimé qu'il resterait "attentif pour la fin de l'année". "Il y a certes des signaux positifs (trafic dynamique, résistance des activités commerciales), néanmoins la croissance économique pourrait avoir un rythme lent (...) il nous faut garder la tête froide", a-t-il commenté. En attendant, ADP a relevé sa prévision de croissance de trafic pour 2014, désormais attendue entre 2,7 % et 3,2 % contre 2 % précédemment. Au premier semestre, le trafic a bondi de 7,1 %.
La publication des résultats a été l'occasion pour Aéroports de Paris d'officialiser son intérêt pour l'aéroport de Toulouse-Blagnac duquel l'État souhaite se désengager. "Pour un groupe de notre taille en France, personne ne pourrait comprendre qu'on se désintéresse d'une zone qui se développe bien", a déclaré le PDG. "Nous serons donc sans doute candidat pour l'achat des parts qui sont mises en vente", a-t-il ajouté.


AFP

Jeudi 31 Juillet 2014



Lu 618 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse