ADP : dépôt des offres au plus tard le 28 juin


Les candidats au rachat d'une part d'environ 9,5 % détenue par l'État dans le capital d'Aéroports de Paris doivent se faire connaître avant le 25 juin, et devront déposer une offre "ferme et irrévocable" au plus tard le 28 juin.


© ADP/Émile Luider/La Company
© ADP/Émile Luider/La Company
Les offres de rachat des 9,5 % de l'État dans Aéroports de Paris (ADP) doivent être déposées au plus tard le 28 juin, selon le cahier des charges de l'opération. Ce cahier des charges, disponible depuis samedi 8 juin sur le site internet du ministère de l'Économie, détaille les conditions de la cession de cette participation d'environ 9,5 % maximum annoncée le 30 mai. L'État détient actuellement 54,5 % du capital social d'ADP, et le Fonds stratégique d'investissement (FSI) 5,6 %. L'opération envisagée concerne 3.864.271 actions (3,9 %) appartenant directement à l'État et 5.536.988 actions (5,6 %) aux mains du FSI, soit 9.401.259 actions au total.

Un potentiel de 660 millions d'euros

Au cours de clôture de vendredi 7 juin, le produit potentiel flirte avec les 660 millions d'euros mais ce type de transaction est généralement effectué avec une décote sur le cours de Bourse. En effet, l'État entend céder ces titres au cours d'une opération de gré à gré même s'il n'exclut pas "la cession de tout ou partie de la participation dans le cadre de placements sur le marché (y compris accélérés)". Le cahier des charges précise qu'en cas de cession de la totalité des titres, l'opération "se fera au bénéfice d'au moins deux acquéreurs".
Les cédants "entendent au premier chef optimiser leurs intérêts patrimoniaux, y compris de long terme, tout en veillant à préserver l'équilibre, la pérennité et la diversité de l'actionnariat de la société, par la recherche d'actionnaires de long terme et, le cas échéant, susceptibles de conforter le développement de la société, notamment par leur participation à sa gouvernance, dans le respect des accords de coopération conclus avec Schiphol", l'aéroport d'Amsterdam qui détient 8 %.

"Aucun acquéreur ne devra détenir plus de 8 %"


Selon le document, le ou les acquéreurs pourront s'emparer d'une part comprise entre 2 % et 6 %, mais aucun ne devra détenir directement, indirectement ou en concert, plus de 8 % d'ADP à l'issue de l'opération et ce pendant cinq ans. La durée de détention minimale des actions achetées dans le cadre de l'opération est de six mois. Si un acquéreur devait obtenir au moins 4,5 % du capital, l'État "s'engage à faire en sorte qu'au plus tard lors de l'assemblée générale de la société approuvant les comptes de l'exercice 2013", il puisse être représenté au conseil d'administration d'ADP.
L'État a déjà cédé au cours des dernières semaines une partie de ses parts dans l'équipementier aéronautique Safran, pour 448,5 millions d'euros, et dans le groupe d'aéronautique et de défense EADS dans le cadre de deux opérations distinctes qui lui ont rapporté au total 1,19 milliard d'euros.

AFP

Mardi 11 Juin 2013


Tags : adp, aérien

Lu 91 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse