AFA : dans l'attente de conditions optimales


Lancée en 2003, l’expérimentation de l’autoroute ferroviaire alpine (AFA) ne cesse de monter en puissance. En 2011, son objectif de 26.300 passages sera dépassé malgré la conjoncture morose et les préoccupations qui pèsent sur la chimie, son premier client. Malheureusement, les difficultés franco-italiennes grippent le système.


Des problèmes technico-administratifs survenus entre les deux gestionnaires que sont RFF et son homologue italien retardent le plein emploi de l’AFA puisque la partie italienne ne donne pas son assentiment aux nouvelles conditions d’exploitation et a demandé des travaux supplémentaires. Rappelons aussi qu’un appel d’offres européen a été lancé voici plusieurs mois et que, mi-2012, un nouvel opérateur sera choisi entre la SNCF et Trenitalia, ce qui ajoute des tensions à l’épineux dossier.

Des convois plus longs

«Au lieu de cinq passages espérés après les travaux, l’AFA reste à quatre passages par jour sur la trop petite distance de 175 km qui sépare Aiton d’Orbassano en 2 h 40», observe Michel Chaumatte, directeur général de l’AFA et directeur du terminal d’Aiton. «Quand l’opérateur aura été désigné, il pourra faire avancer le dossier de la plate-forme de Grenay, bien orientée vers l’Italie et plus proche de Lyon, ce qui permettra d’utiliser des convois plus longs, sur une plus longue distance et d’être ainsi plus rentables», poursuit-il. Il sait aussi qu’avec ses équipes, il lui faudra repartir prêcher la bonne parole du transfert modal qui avait séduit nombre de transporteurs. «Nous avions décroché un contrat avec des transporteurs français et italiens qui portait sur 10.000 passages pour 2011», rappelle-t-il avec ressentiment.

"Mi-2012, un nouvel opérateur sera choisi entre la SNCF ou Trenitalia"



Le 22 novembre, une réunion importante a eu lieu entre les directions centrales de RFF et du réseau italien et en présence de représentants des deux ministères des Transports, afin d'ouvrir l’itinéraire au grand gabarit GB1. La double voie remise en service en septembre 2011 a été à nouveau condamnée en novembre pour effectuer ces travaux.
La formule de voyage «en non accompagné» avec le semi-remorque seul sur le wagon Modalhor représente les trois quarts des voyages car elle est la plus économique pour le transporteur qui s’organise pour avoir un parcours terminal des deux côtés de la frontière. Les autres clients voyagent avec tracteur et chauffeur sur la navette. Le coût d’un passage est d’environ 300 euros. L’essentiel du trafic concerne, côté français, la grande région Rhône-Alpes, le sud de la Bourgogne et le nord de Provence-Alpes-Côte d'Azur et, côté italien, le Piémont, la Lombardie et l’ouest de l’Émilie-Romagne.
Des clients comme Vos, Goubet, ND, Marenzana ou Maggi sont satisfaits des services fiables proposés par l’AFA mais d’autres clients sont espérés pour utiliser l’AFA qui «prépare le Lyon-Turin et donne envie» aux opérateurs d’adopter de nouveaux schémas de transport et de logistique. Encore faudrait-il que l’on donne tous les moyens à l’AFA pour qu’elle puisse montrer tous ses atouts.

Annick Béroud

Lundi 21 Novembre 2011


Tags : afa, rff, rfi, rhône-alpes



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Décembre 2011 - 14:05 Le Pil’es poursuit ses actions pour la logistique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse