AIPCN : les experts en infrastructures de navigation à Marseille



Geoffroy Caude, président de l'AIPCN © Franck André
Geoffroy Caude, président de l'AIPCN © Franck André
L'AIPCN a réuni son assemblée générale à Marseille le 21 mai. L'association mondiale pour les infrastructures de transport maritimes et fluviales a organisé les jours suivants deux autres événements, ses troisièmes Journées méditerranéennes du génie côtier, mises sur pied par les sections française, italienne, espagnole et portugaise de l'association, et une session de ses Assises du port du futur, à vocation plus nationale. "L'ensemble de ces manifestations a attiré environ 200 personnes, selon le président de l'AIPCN, le Français Geoffroy Caude, également délégué général de l'Union des ports de France. Les intervenants ont pu évoquer les problématiques qui se présentent aux ports méditerranéens, comme l'accueil des grands navires à Algésiras, la question de la relation ville-port à Marseille, l'industrie de la croisière au Portugal ou encore le projet Moïse pour protéger Venise".
Cette association créée en 1885 au moment des travaux du canal de Suez constitue un réseau d'experts en constructions fluviales et maritimes, qui intervient sur les grands projets internationaux, partage les expériences, organise des conférences et rédige "entre cinq et dix rapports" chaque année. Elle réunit quelque 2.500 membres individuels en plus de sociétés.
La session sur les ports du futur a été largement marquée par les questions écologiques et les moyens de propulsion alternatifs. À ce propos, Renaud Spazzi, directeur de l'aménagement au port de Marseille-Fos, a expliqué que le GPMM travaille à apporter une réponse aux armateurs demandeurs d'un soutage au GNL. Selon lui, le port cherche la meilleure solution, à la fois sûre et économique, pour acheminer cette ressource, abondante à Fos, jusque dans les bassins marseillais.
Soucieuse de son expansion géographique, l'AIPCN a adopté une résolution optant pour une collaboration accrue dans le domaine des infrastructures de navigation entre le pays du pourtour méditerranéen. Une collaboration qu'elle veut étendue aux pays de l'hinterland, où s'opèrent les pré et post-acheminements. L'association appelle aussi l'UE à encourager cette coopération dans un but économique et écologique. La Turquie a manifesté son intérêt et devrait créer la prochaine section méditerranéenne de l'AIPCN.

Franck André

Vendredi 24 Mai 2013



Lu 474 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse