AP Möller-Maersk : pétrole et ligne régulière soutiennent les résultats


À 933 millions de dollars, le bénéfice du groupe maritime et pétrolier danois AP Möller-Maersk est le triple de celui enregistré au cours de la même période de 2011 pour un cash flow disponible qui s'est élevé à 2,9 milliards de dollars contre 2,1 milliards de dollars. Son retour sur investissement s'est chiffré, pour sa part, à 8,3 % contre 4,9 % l'an dernier.


© MAERSK LINE
© MAERSK LINE
Le PDG d'AP Möller-Maersk, Nils S. Andersen, estime que, compte tenu du contexte économique, le groupe a plutôt bien tiré son épingle du jeu au cours du troisième trimestre. Si les résultats de la holding danoise reviennent dans le vert, c'est grâce aux efforts de réduction des coûts, de restauration des taux de fret et surtout grâce au haut niveau du prix du pétrole qui a soutenu la filiale pétrolière Maersk Oil. Quant à Maersk Line, la filiale ligne régulière du groupe, elle a réalisé un bénéfice de 498 millions de dollars entre juillet et septembre alors qu'elle avait enregistré une perte de 289 millions de dollars l'an dernier. De son côté, APM Terminals, la filiale manutention portuaire, continue, selon le dirigeant du groupe, à étendre son activité en Amérique latine, en Russie et sur les marchés en croissance.

Ligne régulière : hausse des taux de fret

Pour ce qui concerne Maersk Line, le groupe dit avoir bénéficié de taux de fret supérieurs à ceux de l'an dernier sur la plupart des marchés où il est présent grâce à une hausse moyenne de 5,7 % plaçant la barre à 3.022 dollars le conteneur de 40 pieds. En revanche, à 4,2 millions d'EVP, le volume transporté entre juillet et septembre est resté stable. À cet égard, l'armateur a relevé une baisse de 15 % du nombre de conteneurs transportés sur le marché Europe-Asie. Selon le groupe, les coûts d'exploitation unitaires moyens ont diminué de 6 % en raison notamment de la baisse moyenne de la consommation de combustible et l'amélioration du réseau. Maersk Line continuera d'augmenter ses taux puisqu'il a annoncé une hausse applicable au fret frigorifique à compte de janvier 2013.

"Tassement des résultats sur les trois trimestres"


Chez APM Terminals, le bénéfice au cours de la période sous revue est en baisse. Il s'est élevé à 160 millions de dollars contre 173 millions de dollars en juillet et septembre 2011. Sur l'ensemble des terminaux du groupe, le trafic a progressé de 4 % au cours du troisième trimestre pour s'établir à 9 millions d'EVP. L'activité dans les ports africains et dans ceux du continent américain a permis de compenser l'érosion sur les terminaux liés au marché Asie-Europe. La filiale manutention portuaire d'AP Möller-Maersk a signé récemment un accord pour acquérir une participation s'élevant à 37,5 % dans la société russe PLC Ports Investissements (Global Ports).
Nils S. Andersen indique que le groupe continue d'asseoir sa présence en Amérique latine. APMT vient de recevoir un feu vert des autorités brésiliennes pour ouvrir un terminal à Santos au Brésil au premier trimestre de 2013. Et d'ajouter que celui de Callao au Pérou est déjà en service et que des travaux au Costa Rica et au Mexique ont commencé.
De son côté, Maersk Oil a achevé le troisième trimestre sur un bénéfice de 243 millions de dollars alors qu'il s'était élevé à 368 millions de dollars entre juillet septembre 2011.
Sur les neuf premiers mois de l'année, les revenus du groupe ont diminué légèrement pour s'établir à 44,3 milliards de dollars alors qu'ils s'étaient chiffrés à 45,3 milliards de dollars au cours des trois premiers trimestres de 2011. La holding danoise attribue cette tendance baissière à la chute de la production pétrolière qui a été partiellement compensée par la bonne tenue du trafic conteneurs.
En effet, en cumul depuis janvier, Maersk Oil a enregistré un bénéfice de 2 milliards de dollars, celui de Maersk Line s'est chiffré à 126 millions de dollars (contre 40 millions de dollars en 2011) et ceux d'APM Terminals se sont élevés à 555 millions de dollars grâce à un trafic moyen en hausse de 7 %.
Les dirigeants du groupe s'attendent pour la fin de l'année à des résultats supérieurs à ceux de 2011, 3,7 milliards de dollars contre 3,4 milliards. La raison invoquée est le retard dans les nouveaux contrats.

Vincent Calabrèse

Vendredi 9 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse