AP+ s'adapte au trafic ferry de Calais


Sept mois après l'arrivée d'AP+ à Calais, la Fédération maritime du port de Calais et l'opérateur informatique havrais de suivi portuaire des marchandises Soget adaptent le dispositif au trafic ferry dans le port.


© Port de Calais
© Port de Calais
Le module issu de l'accord entre la communauté portuaire de calais et AP+ "permet aux opérateurs de gagner en fluidité et en fiabilité lors de l'escale d'un ferry en intégrant les escales des car-ferries et les déclarations de droit de port", indique la Fédération maritime du port de Calais.
AP+ prend désormais en charge la gestion des déclarations navires en intégrant les marchandises, le tonnage véhicules et les passagers utilisant les ferries. "Associé à un moteur de calcul, le dispositif permet de fiabiliser et consolider le paiement des droits de ports", explique l'Union maritime locale.
Le système est utilisé par NCC (New Channel Company), consortium formé par LD Lines et DFDS. Il est maintenant accessible à l’ensemble du trafic transmanche au départ de Calais, soulignent les professionnels.
L’extension du système au trafic ferry intervient sept mois après le lancement officiel d’AP+ à Calais au bénéfice des professionnels de la communauté portuaire calaisienne, sous l’impulsion de la Fédération maritime du port de Calais.

Un gain de temps et davantage de sécurité

Pour Sébastien Douvry, directeur des Opérations chez LD Lines, "l’intégration des procédures ferry dans AP+ engendre un gain de temps non négligeable lors du traitement de chaque escale tout en renforçant la sécurité des différents trafics et permettra notamment une dématérialisation et donc une simplification des procédures douanières".

"Chaque année, 1,6 million de camions transitent par ferries entre Calais et l'Angleterre"


Jacques Ritt, président du directoire de Soget, ajoute : "Ce nouveau service illustre la démarche d’innovation constante de l'entreprise". Il estime que la société havraise a su prendre en compte les spécificités des différents acteurs de la communauté portuaire et trouver des solutions qui s'adaptent à leurs besoins.
Chaque année, près de 10 millions de voyageurs et 1,6 million de camions transitent par ferries entre Calais et l'Angleterre. "Grâce à cette innovation, le port de Calais va gagner en compétitivité sur ces flux qui représentent une part importante de l’activité portuaire locale", explique Patrick Foissey, président de la Fédération maritime calaisienne.

Vincent Calabrèse

Vendredi 20 Juillet 2012


Tags : ap+, calais, ferry, soget



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse