Accord Iran-Inde-Afghanistan pour le port de Chabahar


L'Iran, l'Inde et l'Afghanistan ont signé un accord pour développer le port iranien de Chabahar et en faire un hub sur l'océan Indien afin d'accroître leurs échanges commerciaux, une opportunité pour Téhéran après la levée des sanctions internationales.


500 millions de dollars pour développer Chabahar © The Iran Project
500 millions de dollars pour développer Chabahar © The Iran Project
Un accord a été signé lundi 23 mai entre l'Iran, l'Inde et l'Afghanistan pour développer le port iranien de Chabahar. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a rencontré à Téhéran le président iranien, Hassan Rohani, et le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, au cours d'une visite. Il a annoncé que son pays allait ouvrir une ligne de crédit de 500 millions de dollars pour développer Chabahar, destiné à devenir un pôle de transit entre ces trois pays, et plus généralement avec l'Asie centrale.

Concurrence avec Gwadar

Située à plus de 1.800 km au sud-est de Téhéran, la zone franche de Chabahar est l'un des plus grands projets de développement du Sud de l'Iran. Son port, qui permet d'éviter le détroit d'Ormuz, voie commerciale essentielle du trafic international, est susceptible d'attirer les entreprises du Pakistan, situé à proximité, du Golfe, de la Chine et d'autres pays d'Asie ou d'Europe. L'Inde veut concurrencer la Chine qui investit dans le port pakistanais de Gwadar à une centaine de kilomètres de Chabahar. Elle avait déjà approuvé en début d'année un projet de développement de 150 millions de dollars du port iranien.
Les dirigeants iranien et indien ont assisté à la signature de 12 mémorandums d'entente, dont celui avec la banque indienne Exim qui doit accorder à l'Iran la ligne de crédit de 500 millions de dollars pour le développement du port. "Tenant compte de la situation énergétique en Iran, la présence d'importantes mines en Inde, et les ports stratégiques comme Chabahar, nous pouvons coopérer dans de nombreuses industries comme l'aluminium, l'acier et la pétrochimie", a affirmé le président Rohani. L'implication de l'Inde dans le développement de Chabahar "peut faire de ce port un important symbole de coopération" entre les deux pays, a-t-il soutenu.

Ali Noorani

Mercredi 25 Mai 2016



Lu 155 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse