Accord canado-américain pour la régulation du lac Ontario et du Saint-Laurent


Le Canada et les États-Unis ont adopté un nouveau plan bilatéral pour une régulation plus naturelle du niveau des eaux du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.


Vers une gestion plus efficace des eaux transfrontalières par le Canada et les États-Unis © WWF
Vers une gestion plus efficace des eaux transfrontalières par le Canada et les États-Unis © WWF
Un accord canado-américain pour la régulation du lac Ontario et du Saint-Laurent a été annoncé vendredi 9 décembre par le gouvernement canadien. Ce nouveau plan vise "à concilier l'exploitation économique du système du lac Ontario", plus petit des cinq Grands Lacs nord-américains, et de celle de "la voie maritime du Saint-Laurent et le rétablissement de la santé de son écosystème", a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion.
L'ancien plan, adopté au début des années 50, a mené à une modification de l'écosystème régional avec une "dégradation importante de 26.000 hectares de milieux humides", constatait en 2014 la Commission mixte internationale (CMI).

De meilleurs niveaux pour la navigation

Fruit de quatorze ans de recherches scientifiques, le nouveau plan "permettra de rétablir la santé des écosystèmes, maintiendra de meilleurs niveaux pour la navigation dans l'ensemble du système, allongera souvent la saison de navigation de plaisance et permettra une légère augmentation de la production hydroélectrique", a souligné cet organisme bilatéral établi il y a 107 ans.
Le plan "est une étape importante vers une gestion plus efficace des eaux transfrontalières par le Canada et les États-Unis au cours d'une période maintenant touchée par les changements climatiques", a estimé Stéphane Dion.
Le lac Ontario est la dernière porte de déversement des eaux vers le Saint-Laurent jusqu'à l'océan Atlantique, après successivement le lac Supérieur, le plus vaste, le lac Huron et le lac Erié. Tous ces lacs sont à cheval sur la frontière entre le Canada et les États-Unis, seul le lac Michigan, le troisième en importance, est en totalité aux États-Unis. Ce bassin hydrographique, qui couvre 1,6 million de km2, draine plus de 25 % des réserves mondiales d'eau douce. Plus de 30 millions d'Américains et 15 millions de Canadiens vivent dans ce bassin, selon le ministère canadien de l'Environnement.

AFP

Lundi 12 Décembre 2016



Lu 453 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse