Accord entre Emirates et Rolls-Royce sur les réacteurs des A380


Après avoir pris livraison d'un un avion nouvellement équipé par un moteur Rolls-Royce, Emirates a annoncé un accord avec le motoriste sur une "question technique" liée aux réacteurs des Airbus A380.


Emirates vient de reporter d'une année la livraison de six A380 © Airbus
Emirates vient de reporter d'une année la livraison de six A380 © Airbus
Airbus a livré mercredi 28 décembre à Emirates le premier exemplaire de son A380 équipé de turboréacteurs Trent 900, produits par Rolls-Royce. "Emirates peut confirmer que nous sommes parvenus à un accord avec Rolls-Royce sur la question technique liée aux moteurs de nos A380", a déclaré un porte-parole de la compagnie.
La compagnie du Golfe, plus important client d'Airbus pour son géant des airs, avait annoncé au printemps 2015 avoir changé de fournisseur pour motoriser ses nouveaux Airbus A380, en commandant à Rolls-Royce des moteurs pour 50 de ses très gros porteurs, un contrat historique de 9,2 milliards de dollars.

Pari sur l'efficacité du moteur

Cette première livraison d'un super Jumbo équipé de réacteurs Rolls-Royce est intervenue au lendemain de l'annonce par le constructeur du report d'une année de la livraison à Emirates de six avions A380 de 2017 à 2018 et de six autres de 2018 à 2019, après un accord entre la compagnie aérienne et le motoriste britannique.
Les reports de livraison sont liés au souhait de la compagnie d'avoir les moteurs Rolls-Royce les plus performants possible, selon une source proche du dossier. "Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec Airbus et Emirates pour satisfaire leurs demandes", a déclaré un représentant du motoriste. Jusque là, la compagnie avait confié la motorisation de ses A380 à l'américain Engine Alliance (General Electric et Pratt and Whitney).
La commande attribuée à Rolls-Royce avait été interprétée par certains analystes comme un pari sur une nouvelle motorisation, avec l'espoir que le constructeur britannique soit plus enclin que son concurrent Engine Alliance à développer un nouveau moteur, afin de réduire encore la consommation en kérosène de l'appareil.

AFP

Jeudi 29 Décembre 2016



Lu 496 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Septembre 2017 - 14:36 Fin de la mêlée autour du dépeçage d'Air Berlin €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse