Aéroports de Lyon : une croissance de 12 % pour le fret avionné


Le 9 décembre 2016, le neuf millionième passager a été accueilli à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. L’année devrait totaliser 9.550.000 passagers, soit 9,8 % de progression par rapport à 2015. Il s’agit, selon les responsables de cette infrastructure auralpine majeure, de "la plus forte croissance des grands aéroports français". Le fret enregistre quant à lui une croissance à deux chiffres.


© Lyon-Saint-Exupéry
© Lyon-Saint-Exupéry
Même si l’aéroport de Lyon n’a pas (encore) l’importance qui devrait être la sienne, apparaissant au 47e rang européen seulement, cet envol vers les 10 millions de passagers est une bonne nouvelle. Le moteur de cet essor concerne le trafic international qui fait un bond de 12,5 % avec 6.351.780 passagers, soit 66,5 % du trafic total. Hormis les destinations lancées en juin sur Moscou, ligne opérée par Aeroflot, et sur Montréal avec Air Canada, le vol d’Emirates, mis en place voici quatre ans, ouvre des horizons et ne faiblit pas avec une croissance de 5,2 %. Une vingtaine de destinations ont été ouvertes ou renforcées. Lyon devrait intéresser prochainement Qatar Airways avec cinq vols par semaine tandis que les négociations avec la Chine sont toujours en cours.
Le trafic domestique croît de 5,2 % avec 3.146.935 passagers porté par les transversales (+ 6,6 %) comme Bordeaux, Nantes, Nice et Toulouse.

Vol hebdomadaire cargo d’Air Algérie

Le fret avionné enregistre quant à lui une croissance à deux chiffres pour la cinquième année consécutive (+ 11,8 %) avec 59.407 tonnes transportées. Le fret camionné est d’environ 100.000 tonnes. L’année a été marquée par la mise en place du vol hebdomadaire cargo d’Air Algérie en novembre qui devrait se développer. Il complète l’offre d’Emirates avec son B777-F et ses 102 tonnes du jeudi matin. Son taux de remplissage est presque de 100 %. Cette performance entraîne depuis plusieurs mois une "réflexion du département freighter qui étudie chaque opportunité de manière pragmatique et en corrélation étroite avec les demandes du marché", a indiqué Bruno Deiber d’Emirates Cargo, récemment à Lyon.

"La barre des 9 millions de passagers dépassée en 2016"


Parmi les faits marquants de 2016, on rappellera la présence de CargoPort au salon Equita Lyon qui prend de plus en plus d’envergure, une belle vitrine pour l’aéroport qui a fait transiter quelque 1.000 chevaux depuis 2013. Le Poste d’inspection frontalier "special équidés" va être prochainement opérationnel après l’audit positif de décembre. Ce Pif chevaux va enrichir le Pif destiné aux produits d’origine animale où travaille un vétérinaire qui verra sa tâche amplifiée. Il s’agira du seul Pif équidés aéroportuaire pour la partie Sud de la France. Les chevaux, les vols spéciaux et le secteur pharmaceutique figurent parmi les cibles de CargoPort. En 2015, l’aéroport a traité plus de charters avec davantage de volumes qu’en 2016 mais Éric Burdin, responsable de CargoPort, espère un sursaut cette année car ce genre de prestation a l’avantage de montrer les savoir-faire et les équipements de la plateforme.
Le fret express performe à 12 % dynamisé par les bons résultats des opérateurs majeurs, par la nouvelle route opérée par TNT et les vols supplémentaires programmés par les groupes DHL et UPS en fin d’année portés par le développement du e-commerce. Le transitaire UTC Overseas est revenu sur CargoPort après quelques années d’absence.
Les vols passagers réalisés avec de gros porteurs pour Montréal, Moscou et Dubaï permettent d’augmenter le fret en soute qui représente plus de 8.500 tonnes. Cette offre et le bon remplissage des soutes des vols de Turkish Airlines, de Ram et d’Air Algérie permettent d’enregistrer 28 % d’augmentation par rapport à 2015.
Les croissances du fret traitées à Lyon figurent en tête des aéroports de notre pays. En outre, selon les responsables de cet équipement, "ils restent maîtrisés en termes d’impacts environnementaux".
Que décidera le consortium composé de Vinci Airports, de la Caisse des dépôts et du Crédit agricole assurance (Predica) qui détient maintenant 60 % du capital d’ADL en ce qui concerne CargoPort ? En tous les cas, avec ses 900 hectares de réserve foncière dont 200 hectares pour le fret, 200 entreprises présentes, la réalisation en cours du Terminal 1 qui permettra d’accueillir 15 millions de passagers en 2020 et qui nécessite 180 millions d’investissement, l’aéroport de Lyon ne manque pas d’atouts…

Annick Béroud

Mardi 14 Février 2017



Lu 868 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Février 2017 - 17:54 Le transbordement décolle à Port Réunion


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse