Aéroports de Nice et Lyon : l'État lance les appels d'offres


L'État a lancé la procédure d'appels d'offres pour la privatisation partielles des aéroports de Nice et de Lyon avec l'adoption des cahiers des charges pour ces procédures.


Lyon-Saint-Exupéry arrive au quatrième rang des aéroports français © Lyon-Saint-Exupéry
Lyon-Saint-Exupéry arrive au quatrième rang des aéroports français © Lyon-Saint-Exupéry
L'État lance les appels d'offres pour la privatisation partielle des aéroports de Nice et Lyon, selon deux avis publiés jeudi 10 mars au "Journal Officiel" (JO). L'État veut céder la totalité des 60 % qu'il détient dans les sociétés gestionnaires de ces aéroports et "les candidats à l'acquisition pourront se faire connaître dans les conditions prévues au cahier des charges" jusqu'au 24 mars, selon ces deux avis.

Choix des acquéreurs cet été

La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) possède 25 % du capital de ces deux aéroports et les collectivités locales 15 % (répartis entre région, département et métropole). Ces coactionnaires ont été associés ces derniers mois à la préparation des cahiers des charges. Des réunions s'étaient déroulées la semaine dernière à Bercy pour finaliser le processus. Le choix des acquéreurs concernant les deux plateformes aéroportuaires devrait intervenir cet été, selon des sources concordantes.
Ces privatisations ont été autorisées par la loi Macron pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances, et font suite à l'ouverture du capital de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. La loi exige notamment de la part des candidats au rachat des parts de l'État "une expérience en tant que gestionnaire d'aéroport ou actionnaire d'une société gestionnaire d'aéroport".
Nice-Côte d'Azur (12 millions de passagers en 2015) et Lyon-Saint-Exupéry (8,7 millions) arrivent respectivement aux troisième et quatrième rangs des aéroports français après les escales parisiennes de Paris-Charles-de-Gaulle (65,7 millions) et Orly (29,6 millions).
En décembre 2014, l'État avait décidé de vendre 49,99 % de l'aéroport de Toulouse-Blagnac (7,6 millions de passagers en 2015, au sixième rang après Marseille-Provence) à un consortium chinois pour 308 millions d'euros. Cette transaction a été parachevée en juillet dernier.

AFP

Jeudi 10 Mars 2016



Lu 227 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse