Agents maritimes Facam et Snam : mariage en vue


Présidée depuis quelques mois par le Rouennais Jean-Pierre Scouarnec, également président de l’Union syndicale de l’armement et des agents de Rouen (Usaar), la Fédération des associations de consignataires de navires et agents maritimes de France (Facam) tenait son assemblée générale à Rouen le 30 septembre. Plat principal du menu : le mariage annoncé avec le Syndicat national des agents maritimes (Snam).


© Éric Houri
© Éric Houri
Depuis près de dix ans, la fusion entre la Facam et le Snam est dans les tuyaux. Courant 2016, elle sera opérationnelle. Sous la bannière d’AMCF (Agents maritimes et consignataires de France), ex-GIE présidé alternativement par les présidents de deux parties ? «Ce n’est pas encore décidé», répond Jean-Pierre Scouarnec. L’objectif de ce rapprochement annoncé est clair : gagner en représentativité auprès des pouvoirs publics et institutions telles les Douanes, même si des passerelles évidentes existent déjà entre les deux instances professionnelles existantes. «Nous voulons devenir une réelle force de propositions et ne plus subir les directives nationales ou européennes, d’autant que notre profession est confrontée à des responsabilités grandissantes que nous sommes prêts à assumer. Le dialogue est d’ailleurs déjà bien engagé et constructif avec les pouvoirs publics et ministères concernés», commente le président de la Facam. Et de prendre un exemple parlant : «concernant le guichet unique européen dont les dispositions auraient dû être appliquées au 15 juin dernier mais ne sont pas applicables, on nous demande de saisir des données supplémentaires comme la déclaration sommaire de dépôt temporaire (DSDT), ce qui nous demande un surcroît de travail alors qu’en face les systèmes informatiques douaniers ne sont pas harmonisés dans les différentes places portuaires. Cette surcharge n’est demandée qu’en France», souligne Jean-Pierre Scouarnec.

"La France est particulièrement sensibilisée à la problématique de sûreté des marchandises"


Et pour illustrer son propos, il recourt à une métaphore : «nous exerçons une profession d’intermédiaires qui transmettons des documents que nous avons reçus. Si on nous demande de les saisir à nouveau, on en devient responsable. Et on nous demande de supporter une charge de travail supplémentaire sans contrepartie. Encore faudrait-il mettre à disposition un format informatique uniformisé. La loi dit d’ailleurs que c’est à l’État de fournir ces systèmes. On peut comprendre que la France soit particulièrement sensibilisée à la problématique de sûreté des marchandises mais il faut que toutes les parties soient entendues», martèle le président de la Facam.

Vincent Rogé

Jeudi 1 Octobre 2015



Lu 420 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse