Air Berlin tente de rassurer sur sa situation


La compagnie aérienne allemande Air Berlin affirme disposer des liquidités suffisantes, alors que ses difficultés grandissantes suscitent des inquiétudes.


La compagnie est dans le rouge depuis 2012 © Air Berlin
La compagnie est dans le rouge depuis 2012 © Air Berlin
"Il n'est pas question de dépôt de bilan, a déclaré un porte-parole d'Air Berlin. Nous disposons de liquidités suffisantes et d'un partenaire fiable avec Etihad, qui nous a assuré de son soutien jusqu'à octobre 2018".
La compagnie a récemment essuyé un revers de taille avec l'abandon par son homologue du Golfe, son plus grand actionnaire (29,2 %), d'un projet de coentreprise avec TUI. La structure commune, rassemblant des vols touristiques de TUIfly et de Niki, filiale d'Air Berlin, était un élément clé de la stratégie de la compagnie berlinoise pour réduire drastiquement sa flotte, se recentrer sur le haut de gamme et enrayer une crise devenue chronique.

Dix ans de mauvais résultats

Depuis 2008, les comptes d'Air Berlin n'ont fini l'année dans le vert qu'une seule fois, avec un maigre bénéfice en 2012. Sa situation s'est même aggravée récemment. La compagnie, endettée à hauteur de plus d'un milliard d'euros, a essuyé une perte nette historique en 2016 (782 millions d'euros). Et depuis des mois, elle multiplie les retards et annulations de vols en raison de problèmes avec un sous-traitant chargé d'enregistrer et d'acheminer les bagages, ce qui affecte encore plus son image et ses finances.
La question du sort de la compagnie, portée à bout de bras depuis des années par Etihad à renfort d'injections d'argent frais, devait être évoquée par les actionnaires à Londres, où se tenait mercredi 14 juin l'assemblée générale de l'entreprise de droit britannique.
Air Berlin a récemment déposé une demande d'examen auprès des États régionaux de Berlin et de Rhénanie du Nord-Westphalie pour pouvoir bénéficier, si elle le décidait, d'une garantie publique, un examen dans lequel l’État fédéral allemand s'est invité, signe de l'importance de ce dossier pour Berlin à l'approche des élections législatives de septembre.
Lufthansa n'a pas caché son intérêt pour la deuxième compagnie allemande, tout en posant des conditions à un éventuel rapprochement, notamment sur la question de l'endettement d'Air Berlin.

AFP

Mercredi 14 Juin 2017



Lu 486 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse