Air France : Cuvillier opposé aux départs non volontaires


Le ministre délégué aux Transports et à l’Économie maritime, Frédéric Cuvillier, s'est dit opposé à "tout plan prévoyant des départs non volontaires" chez Air France et a invité la compagnie à ne pas utiliser les salariés comme variable d'ajustement se substituant à une véritable stratégie.


© Transavia
© Transavia
"Air France est dans une situation délicate. Le projet, qui comprend notamment la diminution de 2 milliards de l'endettement, doit se faire à partir d'une stratégie d'entreprise, et pas simplement avec le social comme variable d'ajustement", a expliqué Frédéric Cuvillier. Le ministre, qui a rencontré jeudi 24 mai le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac, lui a indiqué "qu'il serait particulièrement attentif tout au long des mois à venir à ce que la compagnie puisse se donner les moyens de son redressement, en écartant tout plan prévoyant des départs non volontaires". M. Cuvillier a déclaré qu'il allait "suivre l'évolution de la compagnie et s'assurer qu'on reste bien dans le cadre fixé par ces négociations".

"Montée en puissance de Transavia"


Il a néanmoins souligné qu'il ne se substituerait pas aux discussions. "L’État est actionnaire d'Air France à 15 % ; les discussions doivent être internes à l'entreprise, elles doivent être fournies, régulières et en confiance avec des objectifs clairs. Et, c'est globalement le climat que j'ai cru déceler", a-t-il souligné. Il a ajouté qu'il avait tenu à rencontrer le PDG, un peu plus tôt que prévu compte tenu des informations de presse faisant état de 5.000 personnes concernées par un plan de départ, qui ont été démenties par la direction. "M. de Juniac m'a indiqué combien il y avait de discussions avec les partenaires sociaux. Je souhaitais savoir dans quelle mesure, chacun était associé et respecté dans cette démarche", a-t-il expliqué.

Réduction de la flotte

Condamnée à réduire ses coûts et à gagner en productivité, Air France a reconnu jeudi 24 mai être confrontée à un "sureffectif" et a annoncé une réduction de sa flotte, parallèlement à une montée en puissance de sa filiale à bas coûts Transavia. Engagée depuis janvier dans un plan d'économies de 2 milliards d'euros à l'horizon 2015, dont les mesures structurelles doivent être arrêtées le mois prochain pour une mise en œuvre dès l'été, la compagnie a renvoyé à la seconde quinzaine de juin le chiffrage de son sureffectif.

AFP

Vendredi 25 Mai 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse