Air France-KLM en voie de redressement


Air France-KLM présentera vendredi 22 février des résultats encore dans le rouge pour l'exercice 2012 mais le groupe aérien montre des signes de redressement grâce à sa profonde restructuration initiée il y a un an, estiment les analystes.


© Air France-KLM
© Air France-KLM
Malgré les pertes attendues, Air France-KLM est en voie de redressement. La perte d'exploitation du groupe franco-néerlandais, deuxième en Europe derrière l'allemand Lufthansa avec 77,4 millions de passagers transportés l'an passé, devrait être de l'ordre de 334,6 millions d'euros et la perte nette ajustée de 726,5 millions, selon un consensus d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg. En 2011, Air France-KLM avait accusé une perte d'exploitation de 353 millions, contre un bénéfice de 28 millions en 2010, et une perte nette de 809 millions d'euros, contre un bénéfice net de 289 millions.
"On a constaté une moindre dégradation puis une amélioration des résultats" au fil de l'année 2012, résume Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities, soulignant que les efforts du groupe pour retrouver de la compétitivité dans un secteur ultra concurrentiel semblent porter leurs fruits. Mi-janvier 2012, Air France-KLM, au bord du gouffre, dévoilait son plan Transform 2015 avec l'objectif majeur d'abaisser ses coûts de 2 milliards d'euros à la fin de 2014 tout en réduisant sa dette de 2 milliards pour la ramener à 4,5 milliards. Depuis, il a remis à plat l'organisation du travail de ses salariés pour renforcer leur productivité, en particulier sur le réseau moyen-courrier le plus en difficultés face à des compagnies à bas prix des plus offensives. En 2011, la perte opérationnelle du moyen-courrier s'élevait en effet à 700 millions d'euros dont 500 millions pour Air France. Sur ce segment, le groupe vise un retour à l'équilibre à la fin de l'année prochaine.

"Les efforts du groupe semblent porter leurs fruits"


Air France-KLM a parallèlement refondé son offre avec une stratégie de montée en gamme sur le long-courrier - réseau le plus rémunérateur - et de baisse de prix sur le court et le moyen-courrier. Dernière annonce en date, le regroupement d'Airliner, Brit Air et Regional, les trois compagnies régionales du groupe Air France, au sein d'un même transporteur baptisé Hop ! pour reconquérir la clientèle avec une offre simplifiée. "Ce qui a été entrepris en termes de réorganisation est très ambitieux", souligne Pierre Boucheny, analyste chez Kepler Capital Markets, en relevant que nombre d'experts étaient circonspects au moment de l'annonce du plan. "Nous ne cachions pas une certaine incrédulité sur la capacité de la direction d'imposer aux employés de tels changements sans conflit. Apparemment, nous avons sous-estimé la capacité du groupe et surtout de ses employés à se remettre en question", reconnaît CM-CIC Securities dans une note. Transform 2015 prévoit la suppression de 5.122 postes équivalents temps plein à fin 2013, sans départs contraints, dont 2.767 parmi les salariés au sol. "Une dynamique vertueuse se met progressivement en place. La profonde réflexion entamée par le groupe autour de son offre produit sera un facteur-clé d'amélioration de ses performances futures", estime en outre la banque.

Partenariat commercial avec Etihad et Air Berlin

Pour autant, CM-CIC Securities note que "les obstacles ne manqueront pas sur la route du redressement, les principaux seront le contexte économique européen déprimé, la concurrence obstinée des compagnies low-cost mais aussi désormais des compagnies du Golfe", en particulier, Emirates. Sur ce point, Air France-KLM a noué en octobre un partenariat commercial avec Etihad qui permet aux deux groupes d'offrir plus de destinations en Europe, au Moyen-Orient, en Asie et en Australie. Parallèlement, il a signé un accord commercial avec Air Berlin, deuxième compagnie allemande et sixième européenne, dont Etihad est le principal actionnaire.

Delphine Touitou

Mercredi 20 Février 2013




Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse