Air France-KLM : le trafic cargo chute de 8,2 % en février


Le trafic passagers d'Air France-KLM est resté stable en février avec une baisse marquée dans la zone Afrique et Moyen-Orient compensée par un rebond en Amérique du Nord.


Air France-KLM a annoncé un trafic passagers stable en février © Air France-KLM
Air France-KLM a annoncé un trafic passagers stable en février © Air France-KLM
Lundi 9 mars, le groupe franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé un trafic passagers stable en février, le trafic cargo chutant de 8,2 % . En volume, les compagnies Air France, KLM, Transavia et Hop! ont transporté 5,4 millions de passagers (+ 0,8 %), précise le numéro 2 européen, derrière l'allemand Lufthansa.
Dans le détail, le trafic long-courrier PKT (passagers par kilomètre transporté, la référence du secteur) a baissé de 0,1 % avec "une bonne performance" sur l'Amérique du Nord (+ 4 %) mais une chute de 5,6 % en Afrique-Moyen-Orient et un repli de 1,6 % en Asie. Depuis l'an passé, l'activité du groupe est affectée par un certain nombre de crises dans le monde, notamment en Amérique latine et en Afrique avec la crise sanitaire Ebola. Le trafic PKT a en revanche progressé de 0,6 % sur le réseau court et moyen-courrier avec une nouvelle amélioration du coefficient d'occupation (73,6 %, + 1,6 point) sous l'effet de la restructuration.
La seule compagnie Transavia, filiale à bas coûts du groupe dont l'activité est centrée sur la clientèle loisirs, a vu son trafic bondir de 10,9 % avec des capacités en hausse de 8,4 %. Le taux d'occupation des avions Transavia France et Transavia Hollande s'est en outre établi à 89,6 % (+ 2 points). Le groupe a fait du développement de sa filiale low-cost une priorité pour contrer la concurrence des compagnies à bas coûts en France comme en Europe.

"Nouvelle réduction de 3,1 % des capacités dans le fret"


Air France-KLM n'est pas parvenu à contenir la baisse de sa recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change, en raison de la forte pression sur les prix en Asie, en Afrique-Moyen-Orient et en Amérique latine. En Asie, zone traditionnellement à forte contribution, Air France-KLM pâtit depuis plusieurs mois de surcapacités qui se traduisent par des baisses de prix des billets qui érodent les recettes. Lors de la publication de ses résultats annuels, le 19 février, le groupe a souligné que la restauration des recettes, en baisse continue depuis l'été 2014, était une priorité cette année.
Le directeur financier, Pierre-François Riolacci, a toutefois insisté sur le "réel décalage entre la demande et l'offre de capacité qui croît rapidement (+ 10 % entre l'Europe et le Moyen-Orient, + 10 % entre le Moyen-Orient et l'Asie et + 20 % entre le Moyen-Orient et l'Afrique) poussée par les compagnies du Golfe et Turkish Airlines". Une évolution qui n'est pas de nature à améliorer les recettes.
Le trafic cargo s'est de son côté effondré de 8,2 % le mois dernier, malgré une nouvelle réduction des capacités de 3,1 %.

Une sanction d'un million d'euros

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé vendredi 6 mars avoir infligé une sanction d'un million d'euros à Air France-KLM, et de 40.000 euros à son ancien patron Pierre-Henri Gourgeon, dans un dossier relatif à la communication financière du groupe pendant l'exercice 2010-2011. La commission des sanctions, instance indépendante de l'AMF, a jugé que le groupe et son directeur général avaient "manqué à leur obligation d'information du public", notamment par rapport aux perspectives 2010-2011 de la société et à leur réajustement, ainsi que sur la présentation des comptes consolidés au 31 mars 2011. Le groupe a annoncé qu'il ne ferait pas appel de cette décision. Il a estimé qu'"une série d'événements exceptionnels et imprévisibles" avaient "rendu la communication financière particulièrement difficile", citant les perturbations liées au volcan islandais en avril 2010, les intempéries qui avaient touché les aéroports parisiens, les troubles géopolitiques dans le monde arabe et en Afrique, la catastrophe de Fukushima au Japon et la flambée des prix du pétrole.

AFP

Lundi 9 Mars 2015



Lu 173 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse