Air France-KLM réduit sa perte au premier semestre


Air France-KLM a réduit sa perte au premier semestre à - 114 millions d'euros contre - 638 il y a un an, mais note une détérioration du paysage depuis le deuxième trimestre en raison du contexte terroriste en Europe après l'attentat de Bruxelles et des surcapacités du marché.


Le chiffre d'affaires d'Air France-KLM ressort en retrait de 2,6 % au premier semestre © Air France-KLM
Le chiffre d'affaires d'Air France-KLM ressort en retrait de 2,6 % au premier semestre © Air France-KLM
"Le contexte mondial en 2016 reste fortement incertain au regard de l'environnement géopolitique et économique dans lequel nous opérons, du prix du carburant, de la poursuite de la situation de surcapacité sur différents marchés, entraînant une pression accrue sur les recettes unitaires avec une préoccupation particulière sur la destination France", a indiqué Air France-KLM.
Ces résultats sont publiés au premier jour d'une grève qui affecte Air France en plein chassé-croisé estival et l'a contraint à annuler 13 % des vols mercredi 27 juillet. Le PDG de la compagnie française, Frédéric Gagey, a estimé que cette grève, liée aux négociations sur l'accord d'entreprise, risquait de "compromettre le redressement d'Air France".
Air France-KLM revoit légèrement à la baisse ses prévisions en indiquant que les économies attendues sur le carburant devraient être "plus que compensées" dans les trimestres à venir par une pression à la baisse sur les recettes unitaires et un effet de change négatif. Jusque-là, il estimait qu'elles seraient seulement "compensées". Les autres prévisions sont maintenues.

"Baisse de la demande sur l'Europe"


Le chiffre d'affaires ressort en retrait de 2,6 % au premier semestre à 11,82 milliards d'euros, mais de 5,2 % à 6,22 milliards d'euros au deuxième trimestre, affecté par un effet de change négatif en raison de la hausse de l'euro face aux devises autres que le dollar américain. Le résultat d'exploitation est passé dans le vert au premier semestre, à 218 millions d'euros contre une perte de 238 millions au premier semestre 2015.
"Nous avons vu une nette détérioration du paysage en termes de recette unitaire", en recul de 5,6 % au deuxième trimestre, a déclaré le directeur financier du groupe, Pierre-François Riolacci. Selon lui, l'absence d'amélioration du contexte macro-économique "mais surtout bien sûr l'effet des attaques terroristes dont a été victime l'Europe depuis quelques trimestres mais qui ont repris avec l'attaque de Bruxelles fin mars", expliquent ce recul. Il a néanmoins relevé que le groupe avait baissé ses coûts unitaire de 1,5 % hors change et fuel, un point "très positif". "Nous sommes sur une belle amélioration même s'il y a eu un changement de conjoncture", a-t-il dit.
"Nous avons vu au fur et à mesure des mois se développer une baisse de la demande vers l'Europe et en particulier la France", principalement depuis l'Asie. À cette situation s'ajoutent les surcapacités en période estivale. "Cette pression sur la demande intervient dans un contexte de croissance de capacité qui est très important" à partir de mai-juin sur l'Europe. "Nous voyons sur la destination France en particulier, l'Europe en général, la clientèle asiatique qui s'est pas mal détournée, ce qui explique la pression sur le marché. Nous voyons se dégrader le paysage", a dit Pierre-François Riolacci. Interrogé sur l'impact de l'attentat de Nice, il a indiqué qu'il n'était "pas significatif pour le moment". L'impact de la grève des pilotes en juin a affecté négativement le résultat d'exploitation pour environ 40 millions d'euros. En revanche, le vote sur le Brexit n'a pas eu d'effet significatif car il est intervenu en fin de période, selon Pierre-François Riolacci.
La filiale à bas coûts Transavia continue de bien se porter, avec un chiffre d'affaires de 483 millions d'euros, en hausse de 7,3 % au premier semestre.

Djallal Malti

Jeudi 28 Juillet 2016



Lu 226 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse