Air France défend le succès de ses bases de province



© Franck André
© Franck André
Air France a affirmé le 2 janvier que ses bases de province, installées à Marseille, Nice et Toulouse, connaissaient un "succès opérationnel" en ligne avec les objectifs, après des informations faisant état de leur fermeture prochaine. Rapportant les propos d'un cadre non identifié de la compagnie, le quotidien "Le Figaro" affirme que les bases ne sont "clairement pas une réussite économique" et qu'Air France prépare "dans la plus grande discrétion" leur disparition. Une annonce pourrait intervenir en septembre, ajoute-t-il.
"Ce sont des propos fantaisistes. Il n'y a pas de fermeture à l'ordre du jour. Ce n'est nullement le cas", a répondu une porte-parole de la compagnie. Les bases de province – la première a été inaugurée en octobre 2011 à Marseille – "sont véritablement un succès opérationnel, les clients sont satisfaits. Le modèle fonctionne", a-t-elle poursuivi. Selon elle, "à partir du printemps 2013, les résultats des bases de province seront en ligne avec le business plan. Le bilan sera fait en septembre 2013".
Après Marseille, les bases de Nice et Toulouse ont été inaugurées au printemps 2012. Ce dispositif permet à la compagnie de poster à demeure avions et équipage dans ces villes, sans avoir à les faire revenir chaque soir à Paris, avec l'objectif d'augmenter leur productivité et réduire leurs coûts de 15 %. "C'est une nouvelle manière de travailler qui a permis de gagner en adaptabilité. Les bases de province ont permis d'amorcer un cycle de changement", selon la porte-parole. Elles constituent "l'une des pierres fondatrices du (plan de restructuration) Transform" 2015.
Selon Air France, la nouvelle organisation de la compagnie aérienne en pôles d'activités – qui entre officiellement en vigueur le 2 janvier 2013 – "est clairement inspirée des bases de province, avec cette manière de piloter en fonction des résultats, d'ajuster le "pricing" et le programme en fonction de ce que l'on observe dans la réalité de l'activité au quotidien, ce qui permet une souplesse économique". Elles ont également "largement inspiré le plan général, notamment sur l'organisation du court et du moyen courrier qui est complètement dérivé de celle des bases".

AFP

Mercredi 2 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse