Air France : les syndicats restent déterminés



© Air France
© Air France
Le bras-de-fer continue : la nouvelle proposition d'Air France sur le développement de la filiale low-cost Transavia n'a pas recueilli jeudi 18 septembre l'aval des pilotes et au quatrième jour de grève, six avions sur dix étaient toujours bloqués sur le tarmac. Pour réagir à la concurrence toujours plus vive de ses concurrents à bas coûts, le groupe AF-KLM veut développer la flotte de Transavia en France en attirant des volontaires d'Air France. Il veut aussi ouvrir de nouvelles bases Transavia en Europe dès 2015, avec des pilotes sous contrats locaux. La future Transavia Europe attise les craintes : les syndicats redoutent du "dumping social" au sein du groupe et des "délocalisations" au détriment des emplois français.
Après avoir proposé mardi 16 septembre de limiter temporairement l'extension de Transavia à 30 avions en France jusqu'en 2019, Air France a mis sur la table mercredi 17 septembre une seconde offre : conclure avec les syndicats un accord délimitant précisément les activités de Transavia France, Hollande et Europe. "Sur les villes de France où Transavia France va se développer, Transavia Europe ne viendra pas", a assuré jeudi 18 septembre le PDG du groupe Air France KLM, Alexandre de Juniac.
Cette proposition est "largement insuffisante pour protéger les emplois français", a répondu dans la matinée le syndicat majoritaire chez les pilotes (SNPL AF Alpa). "On nous propose de protéger Orly et trois villes, Lyon, Nantes et Toulouse, mais quid des autres villes ? Et qui plus est, la garantie proposée est temporaire, de trois à six mois", a expliqué Jean-Louis Barber, le président du syndicat. La veille, le Spaf (deuxième syndicat) avait déjà jugé l'offre "pas acceptable". "Il n'y a aucune amélioration après près de 40 heures de négociations", a déploré Alexandre de Juniac. "J'en viens à me demander s'il y a vraiment chez les syndicats une volonté de négocier", dit-il.

Charlotte Hill

Jeudi 18 Septembre 2014



Lu 27 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse