Airbus Group confronté au "défi" de la montée en cadence


Airbus se prépare à une année de "défis" liés à la montée en cadence de ses grands programmes A320 et A350. Le groupe a maintenu ses objectifs 2016 malgré une chute de 50 % de son bénéfice au premier trimestre et des livraisons d'avions en recul par rapport à la même période l'an dernier.


Le chiffre d'affaires d'Airbus est resté stable © Airbus
Le chiffre d'affaires d'Airbus est resté stable © Airbus
Le constructeur aéronautique Airbus a annoncé jeudi 28 avril une chute de 50 % de son bénéfice net au premier trimestre, à 399 millions d'euros, maintenant malgré tout ses prévisions annuelles, notamment la livraison de plus de 650 avions en 2016. Le chiffre d'affaires est resté stable à 12,2 milliards d'euros. "2016 se révèle être l'année difficile que nous avions anticipé", a déclaré le patron, Tom Enders, qui table "sur une performance financière stable, mais les livraisons, la trésorerie et les bénéfices seront fortement chargés vers la fin de l'année".

10 commandes contre 101 l'an dernier

Au premier trimestre, les commandes du géant de l'aéronautique ont chuté de deux tiers à 7,2 milliards d'euros et l'Ebit (bénéfice avant intérêts et impôts) hors éléments non récurrents a reculé de 23 %, à 501 millions d'euros. Airbus a enregistré 10 commandes nettes d'avions commerciaux de janvier à mars, contre 101 l'an dernier. L'avionneur a dans le même temps livré moins d'appareils (125 contre 134 un an plus tôt), mais a profité de la robustesse du dollar.
La montée en cadence de l'A350, le long-courrier dernier-né de la gamme, fait l'objet d'une attention renforcée en raison de goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement, souligne le géant aéronautique. "Ceci est de plus en plus difficile", a reconnu Tom Enders. La préparation de la montée en cadence de l'A320, son moyen-courrier, est également confrontée à des "défis temporaires" sur la chaîne d'approvisionnement, "qui devraient être rattrapés en fin d'année", a-t-il ajouté. Airbus avait déjà reconnu des problèmes de "jeunesse mineurs" sur l'appareil. Concernant l'A320 Neo, la version remotorisée du monocouloir, Airbus explique que la livraison par Pratt & Whitney de moteurs conformes aux performances annoncées devrait permettre d'effectuer cette montée en cadence au deuxième trimestre.

Djallal Malti

Jeudi 28 Avril 2016



Lu 166 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse