Alain Vidalies dévoile les orientations du plan France Logistique 2025


Misant sur la participation des professionnels et de toutes les collectivités territoriales, les orientations du plan France Logistique 2025 ont été présentées par Alain Vidalies le 22 mars. La mise en œuvre d’un Cargo Community System unique est évoquée et la simplification de l’autoliquidation de la TVA à l’importation est actée. Pour conduire cette stratégie, un haut conseil de la logistique est proposé.


Le plan Logistique 2025 entend faire de la France l’un des cinq leaders mondiaux de la logistique © GPMM
Le plan Logistique 2025 entend faire de la France l’un des cinq leaders mondiaux de la logistique © GPMM
L’ouverture du salon SITL a coïncidé cette année avec la tenue du quatrième Conseil stratégique de l’attractivité placé sous le thème "La France, plateforme logistique d’exportation mondiale". À cette occasion, le gouvernement "a affirmé la volonté de la France d’être une plateforme attractive et importante dans les échanges mondiaux en tant que porte d’entrée de l’Europe", rapporte Alain Vidalies en clôture d’une table ronde sur la stratégie nationale logistique organisée sur le salon.

Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports © MEDDE
Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports © MEDDE
Le secrétaire d’État aux Transports y a présenté les principales orientations du plan France Logistique 2025. Insistant sur le concours des acteurs économiques et de toutes les collectivités territoriales, il estime "disposer aujourd’hui d’un document-cadre dense et solide, abordant la logistique et la supply chain comme un éco-système". Lequel se décline en quatre ambitions, dont celle "faire de la France l’un des cinq leaders mondiaux de la logistique en développant des territoires stratégiques et une offre multimodale diversifiée". Soit gagner huit places sur le dernier classement logistique de la Banque mondiale qui positionnait la France au 13e rang. "Valoriser les atouts humains, physiques et immatériels" est la deuxième ambition évoquée, avant celle visant à "préparer l’avenir dans le cadre de la transition numérique pour qu’elle soit porteuse de performance logistique". La quatrième ambition mise sur "la chaîne logistique comme levier de transformation du comportement des acteurs économiques et de la transition énergétique". Alain Vidalies fait ici la promotion "des solutions et infrastructures logistiques à haute qualité environnementale".

Plus de PDU avec l’autoliquidation de la TVA

Dans ce cadre, une vingtaine d’actions relevant de la compétence de l’État sont annoncées. À titre d’exemple, "la fluidification des portes d’entrée portuaires ou aéroportuaires de notre territoire est un réel enjeu". Écho à la demande formulée le 18 mars par l’AUTF, TLF Overseas et l’UPF pour les ports français, une mission "est engagée pour améliorer l’interopérabilité des systèmes d’information avec l’objectif de mettre en place la gouvernance d’un Cargo Community System (CCS) unique".
Suite à l’adoption par le Parlement d’un amendement à la proposition de loi d'Arnaud Leroy sur l’économie bleue, l’autoliquidation de la TVA à l’importation sera en outre élargie sans obligation de Procédure de domiciliation unique.
En matière de qualifications et de compétences, "il faut que la formation initiale soit lisible et mieux adaptée aux besoins des entreprises", souligne Alain Vidalies. Le Conseil national de la logistique créé par l’Éducation nationale est chargé de cette mission. Pour une meilleure définition des formations et des métiers, le ministère du Travail révisera en parallèle les nomenclatures et les fiches descriptives des métiers de la logistique.

Un haut conseil de la logistique

De son côté, la section "Logistique et supply chain" de la Commission nationale des services (CNS) proposera "un programme de simplifications autour des enjeux particuliers de la logistique" intégré au choc de simplification. En matière de logistique durable, la définition d’un référentiel RSE est confiée à la DGITM en concertation avec les professionnels. Quant aux enjeux spécifiques de la logistique urbaine, "les chartes locales constituent de bons outils de dialogue et d’action entre acteurs publics et privés", complétées par des dispositifs d’accompagnement à l’attention des collectivités testés dès juin 2016.
Pour évaluer le résultat de ces actions, des outils d’observation associant les professionnels seront proposés prochainement. Président de la Conférence nationale logistique, le député François-Michel Lambert est invité enfin à soumettre un modèle de gouvernance pour piloter cette stratégie. Celui-ci pourrait prendre la forme "d’un haut conseil de la logistique" composé de "représentants de l’État, du Parlement, des exécutifs territoriaux et des acteurs socio-économiques", selon le secrétaire d’État. Pour contribuer à ses travaux, un Comité de filière logistique serait mis en place dans la continuité de la section "Logistique et supply chain" de la CNS.

Érick Demangeon

Mercredi 23 Mars 2016



Lu 1322 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse