Alitalia va engager des "changements radicaux"


Alitalia a annoncé "des changements radicaux" dans son plan industriel, tout en précisant réfléchir encore à l'ampleur des suppressions d'emplois, alors que des informations de presse ont évoqué une fourchette entre 700 et 2.000 postes.


© Alitalia
© Alitalia
L'assemblée des actionnaires a voté un financement à court terme d'Alitalia, afin de pouvoir donner 60 jours à la direction pour entamer des négociations avec les partenaires, les fournisseurs et les syndicats afin qu'ils "s'engagent à des mesures de forte réduction des coûts", a souligné la société, à l'issue d'un conseil d'administration.
La compagnie aérienne italienne a indiqué que son plan industriel, qui doit être présenté aux salariés en janvier, comporterait des "changements radicaux", sans donner beaucoup de détails sur celui-ci. Sauvée de la faillite en janvier 2015 par la compagnie émiratie Etihad, qui a elle-même annoncé avoir engagé un processus de réduction de ses effectifs, la compagnie italienne est encore dans le rouge. "Les deux prochains mois vont être cruciaux pour Alitalia", a estimé le directeur général d'Alitalia, Cramer Ball.

Ré-examen des accords commerciaux

"Il est d'une importance vitale que les salariés et les principaux actionnaires de la compagnie, de même que les partenaires, les fournisseurs et les syndicats, acceptent et s'approprient les changements radicaux dont nous avons besoin pour obtenir les importants financements de nos actionnaires, qui seront essentiels à notre avenir. Il faut que tout le monde avance dans la même direction", a-t-il insisté.
Son plan s'appuiera sur les investissements de ces deux dernières années tout en faisant face au défi des "turbulences croissantes" du secteur, a ajouté Alitalia en évoquant plusieurs pistes : développement du réseau long-courrier, réduction des coûts, ré-examen des accords commerciaux, approfondissement des partenariats existants, réduction de personnel. Sur ce dernier point, la compagnie assure qu'aucune décision n'a encore été prise.
Le syndicat USB a estimé que les effectifs d'Alitalia avaient déjà été divisés par deux pour s'établir à un peu plus de 10.000 salariés confrontés de plus à "des conditions de travail toujours plus pesantes" et a appelé l’État à nationaliser la compagnie pour "redéfinir un vrai plan industriel et pour faire respecter les lois, les règles et les intérêts du pays".
La restructuration passerait par ailleurs par une remise en cause du partenariat avec Air France-KLM, qui pourrait prendre effet dès janvier, a indiqué une source proche du dossier.

AFP

Vendredi 23 Décembre 2016



Lu 473 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 13:05 L'aéroport de Sainte-Hélène, bouée de sauvetage €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse