Alstom joue la viabilité de son projet éolien offshore


La viabilité économique du projet industriel d'Alstom dans les éoliennes marines en France est menacée si le groupe n'obtient pas au moins un des deux parcs éoliens en mer proposés dans le cadre du deuxième appel d'offres français, a-t-il prévenu lundi 14 avril.


Éolienne offshore d'Alstom sur le site de Belwind, en Belgique © Alstom/Broadcast Assistance Belgium/Johann Roggeman
Éolienne offshore d'Alstom sur le site de Belwind, en Belgique © Alstom/Broadcast Assistance Belgium/Johann Roggeman
Pour l'éolien en mer, Alstom dit jouer la viabilité de son projet industriel. "Il y a deux champs, il nous en faut un", a indiqué Nicolas Serrie, directeur France pour l'éolien offshore chez Alstom. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) aurait recommandé de retenir GDF Suez et ses alliés, le portugais EDP Renouvelables et le français Neoen, qui sont candidats avec l'éolienne de 8 mégawatts d'Areva, pour les deux futurs parcs éoliens de 500 mégawatts chacun des îles d'Yeu et Noirmoutier (Vendée) et du Tréport (Seine-Maritime). Le consortium de GDF Suez serait ainsi préféré à celui mené par EDF, allié à l'allemand WPD Offshore, avec Alstom et son éolienne de 6 mégawatts comme équipementier. Mais la décision finale appartient à la nouvelle ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal. "Un champ comme celui de Noirmoutier, cela représente un an de charge pour nos usines", a argumenté Nicolas Serrie.
Associé à Alstom, EDF avait remporté trois des quatre parcs attribués lors du premier appel d'offres en 2012, le dernier revenant à l'espagnol Iberdrola. Alstom a prévu de mettre en service début 2015 deux usines de nacelles et de générateurs d'éoliennes à Saint-Nazaire, et deux autres sont prévues à Cherbourg, pour les tours et les pales, ce qui représente 5.000 emplois, dont 1.000 directs.
"Le business case (la justification économique, NDLR) est basé sur 2 gigawatts", a expliqué Nicolas Serrie. "On a obtenu 1,5 gigawatt lors du premier appel d'offres. Pour respecter nos 2 gigawatts et rentrer dans nos coûts, il nous faut 500 mégawatts sur le second appel d'offres". Il n'a pas voulu dire quelles seraient les conséquences concrètes d'une défaite du groupe au deuxième appel d'offres. "On n'a pas perdu. Je pense que tout est encore sur la table".
Outres les parcs obtenus en France, les usines d'Alstom construiront notamment les cinq éoliennes qui équiperont le parc offshore de Block Island, au large des côtes de l'État américain du Rhode Island. Ce site, qui sera l'un des premiers parcs éoliens en mer installés au large des côtes des États-Unis, présentera une puissance maximale de 30 mégawatts.

AFP

Vendredi 18 Avril 2014



Lu 190 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse