Alstom : le point sur les forces en présence


Qui sont les candidats au rachat d'Alstom ? À quel prix et pour en faire quoi ? Voici quelques éléments de réponse, alors que l'avenir d'un des fleurons français de l'industrie se discute depuis lundi 28 avril au sommet de l'État.


© Alstom
© Alstom
Qu'est-ce que la branche industrie d'Alstom ?
Les actifs d'Alstom dans l'énergie (équipements pour centrales thermiques, énergies renouvelables...) représentent plus de 70 % de son activité avec un chiffre d'affaires de 14 milliards d'euros. Mais le groupe français fait face à une baisse de ses commandes, notamment dans son activité principale, l'énergie thermique. Ce secteur constitue à lui seul 45 % du chiffre d'affaires d'Alstom, contre 19 % pour l'activité réseau Alstom Grid et 9 % pour le secteur des énergies renouvelables. Deux tiers des 93.000 salariés du groupe appartiennent à cette branche énergie. En France, c'est environ la moitié des 18.000 employés d'Alstom.

Que propose General Electric ?
Le mastodonte américain GE, qui compte 305.000 salariés dans le monde et affiche 146 milliards de dollars de chiffre d'affaires, souhaiterait racheter la partie énergie du groupe français, pour une transaction estimée par la presse à quelque 10 milliards d'euros. Celle-ci ne concernerait pas l'emblématique branche transport, fabriquant les TGV.

Quel est la teneur de la contre-proposition de Siemens ?
Le géant industriel allemand voudrait acquérir l'activité énergie d'Alstom et dans le même temps lui céder son activité trains et du cash. Un tel échange de bons procédés pourrait permettre d'un côté la constitution d'un Airbus de l'énergie. Et de l'autre l'autre, une grande entreprise de transports.

Pourquoi le groupe Bouygues est-il concerné ?
Car le groupe diversifié est également l'actionnaire majoritaire d'Alstom, avec 29,4 % du capital, et des représentants au Conseil d'administration. Bouygues avait racheté en 2006 la part acquise en 2003-2004 par l'État pour sauver Alstom. Il est présenté comme favorable au rapprochement avec General Electric.

Les syndicats protestent au siège de la branche transports

Quelques dizaines de syndicalistes CGT et FO d'Alstom se sont rassemblés mardi 29 avril pour protester contre "le démantèlement" de l'industriel, devant le siège de sa division transports à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) où se tenait un comité central d'entreprise (CCE). En raison des incertitudes qui planent sur l'avenir d'Alstom, dont la branche énergie pourrait être rachetée par l'américain General Electric (GE) ou l'allemand Siemens, la CGT n'a pas pris part à la réunion. FO a annoncé de son côté ne pas participer au vote sur des mesures de restructuration, qui datent d'avant l'offre de GE. "Il n'y a aucune raison d'exploser ce groupe industriel", a déclaré Christian Garnier, responsable CGT pour le groupe. "Nous on veut que l'intérêt général prenne le pas sur les intérêts particuliers, c'est en ce sens qu'on se bat et on se battra jusqu'au bout", a-t-il poursuivi. "ll est hors de question de brader cette industrie au nom de financiers qui ne voient que leur intérêt personnel", a ajouté ce syndicaliste.

Septime Meunier

Mardi 29 Avril 2014



Lu 53 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse