Anvers : à l’heure des grands chantiers sur la rive gauche de l’Escaut


Mediterranean Shipping Company génère plus de 65 % de l’activité conteneurisée d’Anvers. Son transfert de la rive droite à la rive gauche de l’Escaut impose la refonte des flux sur le port. À l’origine de nouvelles opportunités multimodales, ce défi s’appuie sur des infrastructures récentes ou en cours de réalisation et de nouveaux schémas opérationnels.


Eddy Bruyninckx, président de l'Autorité portuaire d'Anvers © Port d'Anvers
Eddy Bruyninckx, président de l'Autorité portuaire d'Anvers © Port d'Anvers
Il est acquis qu’Anvers affichera deux nouveaux records en 2015. Selon Eddy Bruyninckx, président de son autorité portuaire, l’année s’achèvera sur 206 millions de tonnes et 9,6 millions d'EVP environ. Cette croissance coïncide avec le transfert courant 2016 des activités de MSC, à l’origine de 65 % de son trafic conteneurisé, de la darse Delwaide, en rive droite de l’Escaut, vers la darse Deurganck en rive gauche. Ce bassin à marée accessible sans écluse reçoit actuellement ses nouvelles installations, aménagées et financées par MSC et PSA via la joint-venture MSC PSA European Terminal (MPET). Avec une capacité de 9 millions d'EVP, le site déjà opérationnel sera équipé à terme de 41 portiques dont 19 transférés de la darse Delwaide, et 200 cavaliers.
En face se dresse le terminal Antwerp Gateway concédé à DP World et APMT qui traite les services de Maersk Line, partenaire de MSC dans l’alliance 2M. Ensemble, la capacité du Deurganckdock s’élève à plus de 11 millions d'EVP. "Cette concentration impose une refonte de la circulation des flux sur la rive gauche, et ouvre de nouvelles perspectives dans le développement de services intermodaux avec l’hinterland", déclare Eddy Bruyninckx.

Doubler la part du rail

Au plan ferroviaire, ces évolutions présentées le 8 décembre à Anvers s’appuient tout d’abord sur le tunnel Liefkenshoek long de 16,2 km inauguré fin 2014. Cet ouvrage dédié au fret relie les deux rives de l’Escaut, et évite le transit par la ville avec une capacité de 109 trains par jour dans les deux sens. Courant 2016, une nouvelle voie directe connectera le terminal MPET à ce tunnel, tandis qu’une navette ferroviaire est à l’étude. Son but : reporter sur le rail une partie du flux routier conteneurisé entre les deux rives du fleuve. En concurrence avec Le Havre, Marseille-Fos et, dans une moindre mesure, Dunkerque, le port mise notamment sur un renforcement des liaisons ferroviaires avec la France. Avec des lignes allers-retours quotidiennes, Naviland Cargo propose déjà des dessertes avec Paris-Valenton, Cognac-Bordeaux, Strasbourg, Dijon-Gevrey et Marseille-Fos via Lyon. À Anvers, le rail réalise actuellement 7 % des pré et post acheminements conteneurisés avec un objectif de doublement d’ici 2030.

Points de consolidation fluviaux

De 36 % aujourd’hui, la part modale de la voie d’eau dans le conteneur progresserait jusqu’à 42 % sur la même période. Priorité est donnée ici aux optimisations opérationnelles et à la sécurité. Au moyen de l’Automatic Identification System (AIS) obligatoire sur les unités fluviales desservant Anvers et d’outils de planification, elles concernent la coordination nautique avec les navires de mer incluant la navigation, le passage aux écluses et la gestion des escales sur les terminaux. En outre, trois points de consolidation sont en cours de création. Suite à un appel à projets, un est géré à Groningen aux Pays-Bas par HTS Group, et deux dans le port sur sa rive droite par Transbox United filiale de Contargo et d’UCT. Ces derniers seront reliés aux tournées fluviales organisées par Premium Barge Service. Créées par Van Uden, Euroports et Shipit, elles desservent à horaires fixes les terminaux conteneurisés portuaires.

Aménagements routiers

D’ici avril 2016, une deuxième écluse facilitera aussi l’accès fluvial au Waaslandkanaal, située au fond du bassin Deurganckdock, qui sera la plus grande d’Europe (500 mètres de long, 68 mètres de large et 18 mètres de profondeur). Cet investissement de 382 millions d'euros sera équipé de deux ponts, un ferroviaire et un routier, doublés d’ici 2017. En sus de systèmes d’information et de gestion de la circulation en temps réel, un autre pont sera créé au niveau de l’Antwerp Gateway pour séparer le transit routier avec les flux du bassin Deurganckdock et l’échangeur Hollands au nord sera réaménagé pour doubler sa capacité. Généralisation de l'ouverture des terminaux à 5 heures et circulation d’ensembles routiers hors gabarit comme sur la rive droite, sont d’autres projets à l’étude.
 

Ombre au tableau
Connue fin novembre, une décision de justice était dans tous les esprits de la communauté portuaire anversoise le 8 décembre. Le Conseil d’État belge a suspendu le projet d’extension du port à horizon 2020-2030 sur la zone Saeftinghedock sur requête des habitants du village de Doel dont le projet prévoit le déménagement.

Érick Demangeon

Jeudi 10 Décembre 2015



Lu 1156 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse