Araf : davantage de gains de productivité


La réorganisation du secteur ferroviaire entre RFF et la SNCF est "nécessaire", mais doit être accompagnée de gains de productivité, selon l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf).


© RFF/CAPA/MARIE GENEL (TOMA)
© RFF/CAPA/MARIE GENEL (TOMA)
Les Assises du ferroviaire, qui se sont déroulées à l'automne dernier, "ont montré la forte préoccupation sur la gouvernance dans le domaine ferroviaire", a déclaré Pierre Cardo, président de l'Araf. "Mais si la réorganisation de la gouvernance est nécessaire, ce n'est pas elle qui résoudra les problèmes du ferroviaire.

Une réforme par étapes

La réforme devra être accompagnée de gains de productivité tant du capital que du travail", a-t-il estimé lors d'une conférence consacrée au Document de référence du réseau (DRR) pour les horaires 2013. Le DRR, véritable "règle du jeu" du réseau ferré français, est établi chaque année par RFF et examiné pour avis par l'Araf. Cet avis en trente points, rendu le 25 janvier, était présenté mardi 31 janvier.
Une loi de 1997 a séparé la gestion des infrastructures, attribuée à RFF, de l'exploitation du réseau dévolue aux entreprises ferroviaires (l'opérateur historique SNCF, et les nouveaux entrants). Mais la SNCF abrite toujours et gère pour le compte de RFF la Direction de la circulation ferroviaire (DCF) ou SNCF Infra (maintenance et entretien). En clôture des Assises en décembre, la ministre de l’Écologie et des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait annoncé "la décision d'unifier le gestionnaire d'infrastructures" en réunissant "en un seul lieu, SNCF Infra, DCF" et RFF. Selon M. Cardo, cette réforme "doit être progressive, en procédant par étapes" pour que "l'infrastructure soit totalement indépendante de l'exploitation des sillons" dans un contexte d'ouverture à la concurrence. De plus, cela permettrait de répondre à plusieurs préoccupations de l'Araf au sujet de RFF qui gère la circulation des trains mais "n'a pas d'informations suffisantes sur l'état du réseau ou sur les problèmes de maintenance", ni la possibilité de maîtriser les coûts de maintenance.

AFP

Mercredi 1 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse