ArcelorMittal ferme une nouvelle aciérie


ArcelorMittal a annoncé mardi 20 mars une nouvelle fermeture d'aciérie "pour une durée indéterminée", à Schifflange au Luxembourg, la demande d'acier restant trop faible en Europe pour le géant de la sidérurgie, ce qui n'a fait qu'accentuer les craintes syndicales pour le site lorrain de Florange.


© Arcelor
© Arcelor
"En raison d'une faiblesse persistante dans le marché de la construction en Europe de l'Ouest et du manque de tout signe d'une reprise rapide, ArcelorMittal propose de prolonger l'arrêt de son four à arc électrique et de sa coulée continue de Schifflange pour une durée indéterminée", a écrit le sidérurgiste, à l'issue d'un comité d'entreprise. L'expression "pour une durée indéterminée" avait déjà été employée par le groupe pour l'arrêt de son aciérie électrique de Madrid en janvier.
Les syndicats voient derrière ces mots une hypocrisie du sidérurgiste pour ne pas parler de fermeture définitive. Le syndicat luxembourgeois LCGB a ainsi dénoncé une "fermeture pure et simple" de l'usine luxembourgeoise. "Le discours de la direction a changé, car avant on nous disait que la fermeture de Schifflange était temporaire et que la question de sa réouverture ferait l'objet d'un examen chaque trimestre", a déclaré le représentant du syndicat luxembourgeois OGBL, Jean-Claude Bernardini, alors que l'aciérie est à l'arrêt depuis octobre 2011.

Deux sites luxembourgeois touchés

Comme pour Madrid, le groupe explique que le marché de la construction en Europe reste détérioré et que "les niveaux de la demande d'acier dans ce secteur sont aujourd'hui d'environ 20 % inférieurs aux niveaux de 2007". À cela s'ajoute "une surcapacité significative sur le marché". En conséquence, les sites luxembourgeois de Schifflange et Rodange, autre site luxembourgeois où le laminoir va continuer de marcher au ralenti, ont subi "plus de 100 millions d'euros de pertes financières sur les trois dernières années d'activité". L'arrêt à "durée indéterminée" de Schifflange va toucher, selon ArcelorMittal, "282 personnes" sur 626 employés.

AFP

Mercredi 21 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse