ArcelorMittal : poursuite de la grève à Fos



© GPMM
© GPMM
Une grève à l'appel de la CGT se poursuivait vendredi 7 décembre à l'usine ArcelorMittal de Fos-sur-Mer, où l'activité était fortement perturbée, a-t-on appris auprès du syndicat. Selon Sébastien Thomas, porte-parole de la CGT sur le site, la grève touche plusieurs services : le finissage, l'enfournement du laminoir, l'évacuation du laminoir, la maintenance et les magasins maritimes qui représentent 70 % des expéditions de l'usine. "Cette nuit, la grève a touché la coulée continue, on a dû jeter 400 tonnes d'acier liquide dans une fosse", a-t-il dit. Jeudi, en soutien à leurs collègues de Florange, des salariés avaient bloqué l'entrée des camions approvisionnant l'usine, à l'appel de la CFDT, majoritaire sur le site (34 % aux élections professionnelles) et de la CGT. Mais seule la CGT (32 %) a appelé à la grève pour dénoncer la "revalorisation salariale de 0 % proposée par la direction" du groupe, selon M. Thomas. "Bien sûr on est solidaire de Florange, s'il faut y monter pour redémarrer le haut-fourneau on le fera, mais la grève à Fos c'est sur les conditions de travail, les salaires et l'embauche des intérimaires", a dit le porte-parole, soulignant qu'il s'agit du troisième conflit en quatre ans à Fos-sur-Mer sur la Négociation annuelle obligatoire (NAO).
À Florange, des métallos CFDT ont mené jeudi une action éclair au pied des hauts-fourneaux. Ils ont affirmé avoir "pris le contrôle de l'alimentation en gaz" des installations et promis qu'ils occuperaient réellement les lieux dès qu'ils seront alertés d'une consigne de la direction de couper le gaz permettant leur maintien en veille. Vendredi, des réunions syndicales se déroulaient pour décider d'éventuelles nouvelles actions à mener la semaine prochaine. Des syndicalistes ont notamment l'intention d'installer "leur village gaulois" à proximité des hauts-fourneaux lorrains. Le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, a estimé la veille que tous les syndicats pourraient "appeler à occuper" les hauts-fourneaux, à la suite de l'appel lancé par la CFDT du site.

AFP

Vendredi 7 Décembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse