Armateurs grecs à l'UE : "N'ouvrez pas la boîte de Pandore"


La fédération des armateurs grecs menace de dénoncer les pratiques douteuses de toute l'Europe du transport maritime en cas d'abolition de ses avantages fiscaux par l'Union européenne.


Les armateurs grecs possèdent la premieère flotte au monde © Neptune Lines
Les armateurs grecs possèdent la premieère flotte au monde © Neptune Lines
L'Union grecque des armateurs s'est élevée contre une remise en cause par l'UE des privilèges fiscaux de leur secteur, mettant en garde contre un étalage de linge sale pour tout le maritime européen. "Si nous entrons dans une enquête complète et que les consultations s'engagent (...) sur ce qui se passe dans le secteur de la marine marchande européenne, cela ouvrira la boîte de Pandore, pas pour la Grèce mais pour d'autres pays", a lancé le président de l'Union, Théodore Veniamis.

Risque de procédure

S'exprimant aux côtés de la commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc, il réagissait à une remise en cause par la Commission européenne des privilèges fiscaux dont le secteur jouit en Grèce. Si Athènes ne suit pas les préconisations de Bruxelles en la matière, la Commission pourrait ouvrir à son encontre une procédure formelle d’examen en matière d’aides d’État, a précisé Violeta Bulc.

"Mieux cibler l'application de la taxe au tonnage"


Théodore Veniamis s'est demandé pourquoi de telles remises à plat n'étaient pas demandées par la Commission à l'Allemagne ou aux Pays-Bas. Les armateurs grecs ne vont pas "balancer" les autres pays recourant à des "lois labyrinthiques et à des trucs" pour protéger leurs propres armateurs, a-t-il toutefois tenu à rassurer. "Si les choses tournent à l'aigre, nous ne serons pas responsables", a-t-il ajouté.

Concurrence asiatique

La Commission européenne avait lancé en 2012 une enquête pour vérifier le respect en Europe des lignes directrices maritimes en matière de concurrence. Dans ce cadre, elle a demandé en décembre dernier à Athènes de mieux cibler l'application de la taxe forfaitaire, dite taxe au tonnage, dont bénéficie le secteur. Ce régime consiste à imposer les entreprises du transport maritime en fonction du tonnage qu'elles exploitent, et non de leurs bénéfices.
Bruxelles réclame qu'en soient exclus les intermédiaires d'assurance, les courtiers et autres intermédiaires maritimes ainsi que les actionnaires de compagnies maritimes. "Nous comprenons que la taxe au tonnage est cruciale pour garantir la compétitivité du pavillon européen", mais nous voulons en "limiter" l'application, a relevé Violeta Bulc.
Théodore Veniamis a pour sa part jugé que les "conclusions erronées" de la Commission risquaient de "perturber" la présence des armateurs en Grèce. "Nous devons rester compétitifs face aux armateurs asiatiques", a-t-il plaidé. Les armateurs grecs détiennent la première flotte mondiale, mais seul un tiers de leurs navires sont sous pavillon grec.

AFP

Mardi 14 Juin 2016



Lu 198 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse