Arrivée du premier convoi de fret ferroviaire Chine-Espagne



© DB Shenker
© DB Shenker
Le premier convoi ferroviaire direct de marchandises entre la Chine et l'Espagne est arrivé mardi 9 décembre à Madrid, après avoir parcouru plus de 13.000 km, avec le projet de développer une liaison régulière. Parti le 18 novembre de la ville de Yiwu, dans l'Est de la Chine, il a traversé en 21 jours huit pays, dont la Russie, la Pologne, l'Allemagne et la France, et parcouru la plus longue route ferroviaire au monde. Cette liaison est importante pour "la mise en œuvre de la stratégie de la nouvelle route de la soie" que Pékin développe vers l'Occident, selon un mot du gouverneur de la province de Zhejiang, Li Qiang, lu lors d'une cérémonie à Madrid. La Chine dispose déjà de liaisons de fret ferroviaires directes et régulières avec l'Allemagne, entre Chongqing et le port de Duisbourg, ainsi que de Pékin au port de Hambourg. L'idée serait d'en faire de même avec l'Espagne, a expliqué la ministre de l'Équipement, Ana Pastor, à l'arrivée du convoi dans un centre logistique situé près de la gare d'Atocha, l'une des deux principales de Madrid. La capitale espagnole est déjà "un hub de distribution européen et international", a insisté la ministre, avec un accès privilégié à l'Afrique et à l'Amérique latine. Selon Euro Cargo Rail, filiale du groupe allemand DB Shenker Rail, si les résultats de ce test sont jugés positifs, il pourrait déboucher sur la mise en place d'un itinéraire régulier depuis la Chine dès le printemps prochain, "avec deux rotations prévues par mois". Les 40 conteneurs de ce train, dont dix ont été déchargés en cours de route, ont permis de livrer des produits fabriqués dans la province de Zhejiang, comme des toupies pour enfants ou du petit outillage, avant Noël, et il repartira rempli de vin, d'huile d'olive et de jambon ibérique qui arriveront en Chine avant le Nouvel An. Environ 80 % du commerce mondial s'effectue par navire, le fret ferroviaire international présentant de nombreuses contraintes tant réglementaires que techniques variant selon les pays.
Mais il est plus rentable, plus écologique et plus rapide que le transport par la mer ou par avion, fait valoir DB Shenker Rail. Selon l'opérateur ferroviaire, envoyer des marchandises par navire entre les deux villes chinoise et espagnole aurait pris presque deux fois plus de temps.

AFP

Mercredi 10 Décembre 2014



Lu 216 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse