Au Havre, l’Umep veut des subventions européennes


L’Union maritime et portuaire du Havre déplore que les ports français soient les parents pauvres en matière d’attribution de subventions européennes. Son président, Michel Segain, en appelle à nouveau aux autorités publiques pour une véritable politique maritime et portuaire.


© Umep - Éric Houri
© Umep - Éric Houri
L’Europe est vitale, aux yeux de l’Union maritime et portuaire du Havre (Umep), en assemblée générale le 24 juin. Encore faut-il y être bien représenté. Or, selon son président, Michel Segain, la place portuaire havraise tout comme l’axe Seine souffrent d’un manque de représentativité auprès des instances européennes.

Michel Segain, président de l'Umep © Éric Houri
Michel Segain, président de l'Umep © Éric Houri
"Nous devons avoir une meilleure connaissance des appels d’offres européens et récupérer des subventions qui nous manquent fortement, en comparaison de celles qui sont versées aux ports nord-européens". Pour l’Umep, qui représente plus de 30.000 emplois dont 22.000 directs, l’État n’a pas "une perception exacte de l’importance du port du Havre ni de l’axe Seine".

"Attendue depuis 25 ans"

Résultat, la France ne serait pas assez présente dans les appels d’offres où elle doit apporter 50 % des fonds, ni, accuse l’Umep, dans le plan du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui prévoit 315 milliards d’euros entre 2015-2017 pour relancer l’investissement en Europe : il incluerait seulement la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors. Or, insiste le président de l’Umep, la construction d’une infrastructure permettant un accès fluvial direct à Port 2000 et la mise en service rapide de deux nouveaux postes, "points cruciaux" pour le développement du port, représenteraient "une enveloppe de 300 millions d’euros, qui pèse peu à côté des 315 milliards d’euros du plan Juncker".
Autres dossiers à traiter "dans l’optique de conserver la place du port du Havre dans le range nord-européen" : l’aménagement de l’axe ferroviaire Ouest-Est avec notamment l’électrification du maillon Serqueux-Gisors "attendue depuis près de vingt-cinq ans", axe qui permettrait de gagner l’Allemagne, comme la réhabilitation de l’axe Seine et la réalisation du "port du futur".

"L’Umep appelle à constituer un commando à Bruxelles"


Pour l’Umep, qui assène la nécessité d’un Plan Marshall pour les ports de l’axe Seine, la politique maritime et portuaire de la France doit "s’organiser autour de deux axes majeurs que sont l’arc Atlantique et l’arc Méditerranée, Le Havre et Marseille en étant respectivement les leaders".

Redorer le blason du port

Alors, "pour chasser en meute" et "mieux capter les fonds européens", l’Umep appelle à l’union entre public et privé et à "constituer un commando à Bruxelles pour être une force représentative et défendre nos dossiers". La première étape a été la création en avril dernier de la Fédération des communautés portuaires de l’axe Seine (FCPAS), regroupant 60.000 salariés des ports du Havre, de Rouen, Gennevilliers et de Paris : armateurs, consignataires de navires, agents maritimes organisateurs de transport, commissionnaires en douane, manutentionnaires. Une prochaine étape constituera à lancer des campagnes de promotion pour "redorer le blason du port", au lendemain de vingt jours de grève.

Natalie Castetz

Mercredi 29 Juin 2016



Lu 523 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse