Au Havre, l’Union maritime joue la carte de l’ouverture


S’ouvrir à d’autres acteurs du monde économique, telle est la nouvelle orientation qu’envisage de prendre l’Union maritime et portuaire (Umep) du Havre.


Christian Paschetta (© Eric Houri)
Christian Paschetta (© Eric Houri)
C’était la première assemblée générale du nouveau président Christian Paschetta, élu à la tête de l’Union maritime et portuaire (Umep) du Havre le 22 octobre 2012 pour un mandat de trois ans. Rien de nouveau ce 20 juin : "Pas d’élections du bureau ni de polémique", a résumé le président. Mais la fédération qui compte quelque 300 entreprises adhérentes, armateurs, manutentionnaires et transitaires employant près de 20.000 personnes lance une réflexion sur l’élargissement de son "périmètre historique" à d’autres professionnels "contribuant au développement des activités économiques". Les acteurs de la filière logistique et portuaire s’ouvriraient ainsi aux secteurs des transports fluvial et routier, afin de renforcer et d’étendre l'hinterland. Reste à savoir, nuance Christian Paschetta, si "la multiplicité des acteurs garantit l’efficacité".

Haropa : une initiative positive

L’Umep a, par ailleurs, lancé une vaste enquête sur le poids économique de la fédération dont les résultats sont attendus fin octobre. Autres sujets abordés lors de cette assemblée générale, le lancement de réflexions sur l’adaptation au fonctionnement actuel de statuts datant de 1994 ou encore sur la gouvernance d’une Union maritime de l’axe Seine comprenant actuellement bureau, conseil d’administration, assemblée générale et commissions. D'autre part, Christian Paschetta a estimé qu’Haropa est "une initiative positive, notamment en termes de communication et de recherche de synergies vers des modes massifiés, positive si elle est génératrice de croissance". Si "chaque union maritime défend ses propres intérêts" et que l’Umep "adhère à ce qui nous est profitable", la fédération se défend d’avoir "une logique de contestation" et une position de "village gaulois". L’important est que "la rivalité ne soit pas un effet générateur de fuite de projets vers les ports concurrents. Nous pouvons avoir une vision altruiste".

Natalie Castetz

Vendredi 28 Juin 2013



Lu 200 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse